Vos droits

TÉMOIGNAGES – Ces Français qui bénéficient de la procédure simplifiée pour changer de nom

Dylan Veerasamy | Reportage TF1 Lorraine Poupon, Vincent Capus, Séverine. Fortin
Publié le 6 octobre 2022 à 10h41
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Depuis le 1er juillet dernier, la procédure de changement de nom a été simplifiée.
Dans les mairies, les demandes se multiplient.
Deux femmes qui ont entrepris cette démarche témoignent auprès de TF1.

C'était une mesure attendue par plusieurs milliers de Français. La simplification des démarches pour le changement de nom auprès de l'état civil permet à de nombreuses personnes de prendre un nouveau départ. C'est notamment le cas d'Élodie Pipard, rencontrée par TF1 dans la vidéo du JT de 20H en tête de cet article. Dans quelques semaines, elle s'appellera Élodie Chabrol. "Le formulaire pour changer de nom n'a que six pages. Il est vraiment très simple, avec des vocabulaires très compréhensibles", selon elle. Pour la jeune femme, le nom de son père était trop difficile à porter : "Mon nom de naissance, c'est le nom de mon papa. Sauf que ce papa n'a pas été très présent depuis toute petite, et il a même disparu à partir de mes dix ans. Le fait de devoir porter un nom qui, pour moi, n'a aucune connexion avec qui je suis, c'est difficile presque".

Avec la procédure simplifiée, il n'y a désormais que quelques pages à remplir, un acte de naissance et une carte d'identité suffisent. Avant le 1er juillet dernier, date d'entrée en vigueur de cette nouvelle procédure, il était très compliqué de changer de nom, et dans la plupart des cas, les demandes étaient rejetées. En 2020 ainsi, sur les 4.300 demandes de changement de nom enregistrées par l'état civil en France (contre 2900 en 2019 et 2500 en 2017), seulement 60% avaient été acceptées.

Les demandes en forte hausse

Dans la commune de Draguignan, où se rend l'équipe de TF1, la mairie a déjà reçu une cinquantaine de dossiers depuis l'application de cette loi. "Le dossier en lui-même n'est pas très long. L'officier d'état civil a juste à vérifier qu'il y a bien les documents demandés. La confirmation, c'est juste une signature à poser sur le dossier", fait savoir Patrice Duhan, officier d'état civil.

Changer de nom de famille, le parcours du combattantSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Un soulagement pour les individus ayant vu leurs demandes passées refusées en raison d'un manque de preuves pour l'état civil, comme André Mancini, qui témoignait dans un reportage de TF1 diffusé fin juin. "Depuis que j’ai deux ans, tout le monde me connaît sous le nom de ma mère", affirmait-t-il. "Ils m’ont dit que le motif affectif ne suffisait pas à caractériser l’intérêt légitime", se désolait-il, alors qu'il a été battu par son père durant son enfance.

Même son de cloche pour Annie, qui avait tenté de le faire sans succès pendant 4 ans, et a cette fois vu sa démarche aboutir au bout de seulement sept semaines. Un soulagement pour cette femme au parcours semé d'embûches. "C’est comme une renaissance pour moi. J’ai découvert que mon père n’était pas mon père biologique et j’ai eu des problématiques dans mon enfance avec lui, et aujourd’hui, j’ai décidé véritablement de reprendre le nom de ma mère", confie-t-elle.

Lire aussi

Désormais, il lui faut changer tous ses papiers d'identité, sa carte vitale ou son permis de conduire. Pour le coup, ces démarches n'ont, elles, pas été simplifiées. 


Dylan Veerasamy | Reportage TF1 Lorraine Poupon, Vincent Capus, Séverine. Fortin

Tout
TF1 Info