DOCUMENT – La moitié des 400 000 habitants estimés de Mayotte serait des clandestins venus des Comores. Pauvreté, violence... Une démographie incontrôlée malgré les efforts de la police. Une situation qui encourage la xénophobie chez certains Mahorais.

Après 20 heures de traversée clandestine, le rêve de quelques Comoriens sombre. Ils n'étaient plus qu'à 18 kilomètres des côtes françaises de Mayotte. Des blessés qui veulent se faire soigner en France, d'autres qui fuient la misère et espère y trouver une vie meilleure. En tout, 31 personnes entassées dans un petit bateau de pêche qu'on appelle des kwassas-kwassas. Chacun a déboursé 500 euros, près de trois fois le salaire moyen aux Comores. Chaque année, plus de 500 personnes périraient en mer en tentant cette traversée.

C'est un paradis tropical à 8 000 kilomètres de Paris. Des forêts luxuriantes, des plages paradisiaques. L'un des plus beaux lagons du monde où l'on peut nager au milieu des tortues. Mais derrière cette carte postale, Mayotte, c'est surtout une immigration incontrôlée. Les plus grands bidons villes de France. Des bandes de jeunes qui volent et qui font régner la terreur. Des Français de Mayotte au bord de l'insurrection. Grande comme deux fois et demie l'île d'Oléron , Mayotte est le département le plus pauvre et le plus criminogène de France. Un territoire que la République a-t-elle perdu ?

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info