Le WE

Château de Guédelon : les leçons des bâtisseurs du Moyen Âge

Publié le 22 mai 2022 à 20h36, mis à jour le 23 mai 2022 à 1h10
JT Perso

Ils ont choisi de revenir aux techniques du Moyen Âge. Nous sommes allés rencontrer les bâtisseurs du château de Guédelon. Ils en sont persuadés que notre avenir a beaucoup apprendre du passé.

À les voir taper sur leurs tas de cailloux ou faire déborder leurs marmites de teinture, on les aurait bien qualifiés de rêveur, voire de dingue. Mais aujourd'hui, on le consulte comme des experts, pour avoir démontré par exemple que les scies ne sont peut-être pas les meilleurs outils pour couper du bois. Une mine d'informations qui intéresse aujourd'hui les architectes de Notre-dame. Il n'est donc pas rare de les croiser en quête d'informations pour la reconstruction de la charpente de la cathédrale. Car 25 ans après les débuts du chantier, les utopistes de Guédelon sont devenus des bâtisseurs de château-fort. Le château est sorti de ce qui était seulement une carrière de pierres abandonnées au cœur de l'Yonne.

Le pari de départ est de n'utiliser que les matériaux et outils du Moyen Âge pour ériger une bâtisse comme au 13e siècle avec à la clé un apprentissage constant pour obliger chacun à une petite remise en forme physique. Car si l'idée est de transformer le fer en acier, la technique des bas fourneaux était-elle oubliée ? Et aucune notice de fabrication ne pouvait être exhumée. L'expérience pour renouer avec la connaissance. Le procédé a donc guidé tous les corps de métiers. Des ferrands et forgerons pour faire sortir une masse en feu les outils qui serviront sur le chantier ou encore ces curieux alchimistes repartis à la découverte des couleurs et révélées un rouge puissant d'une terre ocre après calcination.

Ce défi hors du temps rassemble une quarantaine de salariés qui se font donc aussi passeurs de savoir et pour avoir transformé la nature en excavant des pierres à bout de bras, réappris à prendre son temps pour transporter son carburant, à cheval puis à la force des jambes dans ces cages dites d'écureuil, retrouvé la mécanique d'un treuillage qui leur permet de hisser chaque jour sept gros blocs à maçonner.

Ils viennent aussi défendre un autre message, celui de la sobriété ou quelques outils rudimentaires peuvent suffire. Une démonstration qui nous interroge. Sable, bois, pierre, ensemble tout près d'accomplir une construction écologique optimale. À méditer aussi pour la future de la construction. Guédelon devra être achevé dans moins d'une dizaine d'années.

TF1 | Reportage F. Leenknegt, J.F. Drouillet, O. Stambach


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info