Le WE

Chevaux : comment les cracks passent à la randonnée

Publié le 25 juin 2022 à 20h31, mis à jour le 25 juin 2022 à 22h35
JT Perso

Source : JT 20h WE

En Alsace, une association recueille dans une écurie des chevaux de course en fin de carrière. L'objectif est de leur offrir une seconde vie. Mais elle doit d'abord les désensibiliser, après des années passées sur les hippodromes.

Sur l'hippodrome de Hoerdt (Bas-Rhin), la tension monte. Les chevaux le sentent. La course va commencer. Ces pur-sang sont élevés et entrainés pour courir et gagner des prix. Mais la compétition peut s'arrêter du jour au lendemain, sur blessure ou lorsque son propriétaire décide de s'en débarrasser après des mauvais résultats.

Que deviennent ces champions déçus ? Il faut les rendre à la vie civile. Tous ces pur-sang ont connu l'adrénaline de la course. Ce sont tous d'anciens galopeurs. Nathalie Dietrich, responsable de l'écurie de reconversion du Winkelbach - Hengwiller (Bas-Rhin), les a désensibilisés à force de patience. Elle les a rendus doux comme les agneaux, loin de la réputation sulfureuse de ces animaux.

Dans cette écurie pas comme les autres, près de Saverne, on fait décrocher les champions. Pendant plusieurs mois, on les habitue à des bruits inconnus, à des contacts imprévus, à des obstacles nouveaux. La plupart des chevaux admis sont craintifs et ne sont pas dociles. Mais au fil des séances, leurs progrès sont évidents. En deux ans, l'écurie du Winkelbach a désensibilisé près de 200 chevaux. La suite du reportage dans la vidéo en tête de cet article.

TF1 | Reportage J. Rieg- Boivin, L. Claudepierre


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info