France, Pays-Bas, Roumanie, Allemagne… Des revendications très diverses mais des agriculteurs tous aussi déterminés

par C.Q
Publié le 23 janvier 2024 à 17h08

Source : JT 13h WE

Débutées en janvier, les manifestations de la profession agricole s’étendent en Europe.
Si les revendications varient selon les pays, les modes d'actions se ressemblent.

Le mouvement dépasse largement les frontières. Perchés sur leur tracteur ou campés sur les routes pour bloquer la circulation, les agriculteurs espèrent bien se faire entendre à travers l'Europe. Partie des Pays-Bas, la contestation a gagné la France et est aujourd'hui marquée par un drame : la mort d'une agricultrice percutée par une voiture alors qu'elle se trouvait sur un barrage routier en Ariège. 

"La colère des agriculteurs est multifactorielle, ce n'est pas nécessairement pour les mêmes raisons qu'ils manifestent d'un pays à l'autre" mais au niveau européen leurs préoccupations "doivent être mieux prises en compte", a d'ailleurs averti le ministre belge David Clarinval, ce 23 janvier. Tour d'horizon des principaux pays qui se mobilisent aujourd'hui. 

Les Pays-Bas et le BBB. En effet, tout a commencé aux Pays-Bas à l'été 2022, lorsque le gouvernement de l'époque a présenté un projet de loi visant à faire baisser les émissions d'azote en limitant le nombre d'animaux d'élevage. Et la contestation n'a jamais cédé à la lassitude, allant jusqu'à faire entrer au Sénat un tout jeune parti, le "Mouvement agriculteur-citoyen" aussi appelé BoerBurgerBeweging (BBB), au printemps 2023. 

Caroline van der Plas, cheffe du parti néerlandais des agriculteurs BoerBurgerBeweging (BBB)
Caroline van der Plas, cheffe du parti néerlandais des agriculteurs BoerBurgerBeweging (BBB) - Remko de Waal / ANP / AFP

L'Europe de l'Est contre Kiev. Autre région de l'Europe, autres revendications. En Roumanie, les exploitants agricoles ont protesté très tôt contre ce qu'ils estiment être de la concurrence déloyale de l'Ukraine, avec la levée des droits de douane de l'UE en mai 2022 pour faciliter au pays meurtri par la guerre l'exportation de ses céréales. Les agriculteurs roumains ont été rejoints depuis par leurs collègues polonais, qui bloquent leurs routes vers l'Ukraine depuis le mois de novembre, mais aussi par les Slovaques, les Hongrois ou les Bulgares. De fait, la Roumanie se trouve aujourd'hui en première ligne de la contestation européenne.

L'Allemagne déterminée. La colère de la profession agricole allemande est quant à elle plus circonscrite à la politique nationale. Ainsi, elle trouve ses origines dans une annonce fédérale sur la réduction des subventions du secteur en raison d'un dépassement budgétaire. Dans le même temps, le gouvernement d'Olaf Scholz a souhaité augmenter les taxes du diesel agricole, ce qui n'a pas manqué d'exaspérer les agriculteurs. Accompagnés de leurs tracteurs, les exploitants cherchent désormais à perturber le trafic du plus grand nombre de routes d'Allemagne et sont venus manifester jusqu'à Berlin et la porte de Brandebourg, le 15 janvier dernier.

Les Britanniques contre la grande distribution. Plus dans l'UE, les Britanniques ont tout de même voulu rejoindre le combat et ont profité du mouvement pour dénoncer les pratiques de la grande distribution. Réunis le 22 janvier devant le Parlement de Londres, des agriculteurs ont réclamé que les "big six", à savoir les marques Tesco, Sainsbury's, Asda, Morrisons, Aldi et Lidl, respectent "sans exception" leurs engagements sur les prix et les volumes de produits.

La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs à Matignon, le 22 janvier 2024.
La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs à Matignon, le 22 janvier 2024. - DIMITAR DILKOFF / AFP

Les agriculteurs français bloquent les routes. La colère est donc parvenue jusqu'à la France, avec de nombreuses autoroutes bloquées dans le sud de la France, des préfectures interpellées et les principaux syndicats en discussion avec le gouvernement. Les exploitants agricoles se disent notamment étouffés par les normes européennes, tandis que leur activité leur rapporte de moins en moins. 


C.Q

Tout
TF1 Info