La France retrouve le confinement

Commerces : ces exceptions qui confirment la règle

Publié le 20 mars 2021 à 20h03, mis à jour le 20 mars 2021 à 21h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

Ça n'a pas été simple de s'y retrouver dans la liste des commerces qui ont pu rester ouverts. Cette fois-ci, on a cité les coiffeurs, les fleuristes, les luthiers et les chocolatiers. Pourquoi le gouvernement les a-t-il jugés essentiels

Si vous avez usé vos baskets à force d'avoir utilisé votre chien comme alibi pour de longues promenades pendant les confinements, impossible d'en racheter. Les magasins de sport sont fermés. En revanche, si vous avez abîmé vos talons, pas de problème, les cordonniers, eux, sont ouverts.

Il faudrait presque avoir lu le journal officiel ce matin avant de faire la liste des courses. Cette fois-ci par exemple, en plus des jardineries, les fleuristes sont ouverts. Leur fermeture aurait obligé toute la filière à tout jeter à la poubelle une année de plus. Acheter un livre, c'est possible. Sauf si la librairie est dans un centre commercial. Acheter un marteau ou de la peinture, possible aussi, mais cette fois, uniquement dans des petits magasins de bricolage. Et pour le pyjama, c'est la taille qui compte.

Se faire couper les cheveux est autorisé alors que les soins d'esthétiques sont interdits. Cette exception est due au mécontentement des Français après la fermeture des salons de coiffure lors des deux premiers confinements. Être autorisé à lever le rideau, dépend donc du soutien de la population ou des subtilités de l'administration.

Nous avons rencontré une toiletteuse, voyant les coiffeurs restés ouverts, qui a fait pareil. Son syndicat a donné le feu vert, mais deux ministères nous expliquent que c'est toujours interdit. Seule la vente des croquettes est autorisée, tout comme les chocolats de Pâques. À chacun sa première nécessité.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info