La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Confinés ? La preuve par l’image

Publié le 20 mars 2021 à 20h05, mis à jour le 20 mars 2021 à 21h49
JT Perso

Source : JT 20h WE

Avec toutes ces dérogations, on est bien loin du confinement d’il y a un an et même de celui de novembre 2020. Alors, pourquoi ce système a-t-il tant évolué ? Nos reporters vous proposent des images saisissantes, entre mars 2020 et mars 2021.

Un rayon de soleil et la foule des grands jours sur les quais de Seine. Quoi de plus normal pour le premier jour du printemps. Mais, c’est un peu plus surprenant quand c’est aussi le premier jour du confinement. Il y a beaucoup de promeneurs, mais peu d’automobilistes. Il y a un an, quasi jour pour jour, nous découvrions sidérés ces images de Paris. La capitale, comme toutes les villes de France, plongeait dans le silence. On s’émerveillait alors d’entendre le chant des oiseaux et surtout on ignorait que cela durerait 55 jours.

Le côté bucolique, les citadins s’en sont lassés. À chaque confinement, on voit les mêmes images d’exode dans les gares, vendredi 19 mars, ou sur les routes lors du dernier confinement en novembre 2020. Mais, certaines peurs ont disparu. Celle de voir le virus arriver dans les valises des Parisiens. En ce mois de mars 2021, ces derniers sont, par exemple, les bienvenus à La Baule.

La peur de manquer a également disparu. Cette crainte qui nous a fait perdre des heures devant les supermarchés pour finalement découvrir des rayons dévalisés. Il y a un an, la file d’attente était interminable devant un supermarché parisien. Au même endroit ce samedi 20 mars, l’affluence est normale. Les Français ont aussi abandonné l’hommage aux soignants. C’était un rituel qui se faisait chaque soir lors du premier confinement.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info