Le temps des sanctions est arrivé pour le pass sanitaire. Après une semaine de tolérance, les premières amendes ont-elles commencé à tomber ?

Pour les policiers de Poitiers que nous avons suivis, c'est une nouvelle mission. Pass sanitaire et papiers d'identité obligatoires. La présence policière a surpris deux amies en plein milieu de leur repas. "C'est impressionnant, mais bon, il faut le faire", déclare l'une d'elles.

Après une semaine de rodage, place désormais à la fermeté. "Maintenant il faut vraiment se plier à la règle. Ça a été le cas la semaine dernière, mais cette fois-ci on rentre dans le bois dur. L'éventuel contrevenant est verbalisable", explique Jean Prost, directeur départemental de la sécurité publique de la Vienne.

Si vous êtes contrôlés sans pass sanitaire dans un bar ou un restaurant, vous risquez une amende de 135 euros, et jusqu'à 1 500 euros en cas de récidive. Les restaurateurs s'exposent à une sanction encore plus sévère, jusqu'à 9 000 euros d'amende et une fermeture administrative.

"Veiller à ce que les restaurateurs respectent bien les choses, OK mais il ne faut pas qu'il y ait trop souvent de contrôle policier, parce qu'on est quand même là pour passer un bon moment. C'est vrai que s'il y a beaucoup de contrôle, je ne le verrais pas forcément d'un bon œil", s'exprime Pierre Goubault, propriétaire de restaurants.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info