Depuis quelques jours, tout le bassin méditerranéen est en proie aux flammes.
En Haute-Corse, plus de 200 pompiers ont lutté, hier soir, contre un violent incendie, en passe d’être maîtrisé ce mercredi matin.
Même si le risque de feu est jugé très sévère dans la zone, une enquête a été ouverte pour en déterminer la cause exacte.

Cette fumée qui s’échappe du maquis, c’est la hantise des secours. Dès ce matin, au sol comme dans les airs, l’objectif est d’étouffer toute reprise de feu en Haute-Corse. L’incendie a parcouru 200 hectares. Il est maintenant maîtrisé.

Une enquête ouverte

Durant toute la nuit, devant les flammes, les pompiers ont dû protéger une quarantaine d’habitations. Environ 150 personnes ont été mises en sécurité dans des gymnases et des salles des fêtes. "C’est un peu une course contre le temps, parce que la zone est classée en risque très sévère. Il faut à tout prix que les points chauds qui ont été détectés soient traités", explique le commandant des opérations.

Deux départs de feu à quelques minutes d’intervalle. Pour beaucoup d’habitants, cela ne fait pas de doute : l’origine est criminelle. "Les gens attendent qu’il y ait de gros vents. En plus, de nuit, les moyens aériens ne sont pas là", affirme l’un d’entre eux. Une enquête a été ouverte par le parquet pour déterminer avec précision l’origine de ces mises à feu. Avec un vent fort qui persiste, le risque incendie est jugé très sévère. Il est maintenu jusqu’à demain matin.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Patrice Roubaud, Nicolas Wallon

Tout
TF1 Info