Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : combien de Français pourront-ils être vaccinés avant l'été ?

Publié le 18 décembre 2020 à 20h08, mis à jour le 19 décembre 2020 à 1h13
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le gouvernement a annoncé que 17 millions de Français pourront être vaccinés d'ici juin prochain. Et peut-être même jusqu'à 27 millions si les conditions le permettent. Mais cet objectif concernera avant tout le plus de 65 ans.

Dès la semaine du 21 décembre prochain, l'Agence européenne du médicament devrait autoriser la mise sur le marché des vaccins Pfizer et Moderna. À eux deux, ils permettront à la France de disposer de 23 millions de doses d'ici fin juin. À raison de deux injections par personne, le gouvernement espère immuniser au moins huit millions de Français au cours du premier semestre 2021.

La France via l'UE a signé d'autres contrats avec les laboratoires AstraZeneca, Curevac et Janssen. Soit 45 millions de doses supplémentaires, censées arriver d'ici fin juin. Mais à cause d'une erreur lors de l'essai clinique, AstraZeneca a dû repousser une première livraison prévue en février. À la fin du premier semestre, s'il n'y a toujours de vaccin AstraZeneca, il manquera 28 millions de doses. "Il ne serait pas hallucinant qu'AstraZeneca puisse lancer uniquement son vaccin en 2022, beaucoup plus que les autres pays. En fait, la France base sa stratégie de vaccination sur ce vaccin. Donc, c'est un très haut risque pour la France si jamais ce vaccin, comme c'est probable, ne sera pas disponible au premier semestre 2021", explique Frédéric Bizard, expert en économie, spécialiste de la santé et de la protection sociale.

A cela s'ajoute une autre difficulté. Rupture de la chaine du froid, flacons éventés ou brisés... Cette campagne de vaccination nécessite de tout prévoir. D'après le ministère de la Santé, 30% des doses pourraient se perdre en route. Les professionnels qui travaillent auprès des personnes âgées, redoutent aussi un grand gâchis. "Si jamais, on a mal évalué le nombre de personnes dans un Ehpad qui accepte d'être vacciné, on va se retrouver dans une situation où on va gâcher des doses de vaccin. Il faut éviter absolument ça", précise Laurent Levasseur, président du directoire de Bluelinea. Malgré ces retards et ces aléas, 17 millions de Français pourraient être vaccinés d'ici la fin juin. Soit un quart de la population.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info