OPÉRATION VÉRIFICATION - Gérald Darmanin avait annoncé la semaine dernière avoir, sur instruction d'Emmanuel Macron, demandé aux préfets de durcir les contrôles du pass sanitaire. Cette consigne est-elle vraiment appliquée ? Une équipe de TF1 est allée le vérifier sur le terrain.

Comme en témoignent plusieurs passants interrogés dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article, on peut parfois avoir l'impression que le pass sanitaire n'est pas vraiment contrôlé. "Il y a une grosse tolérance", relève ainsi une Parisienne, tandis qu'un jeune homme estime à "60%" le nombre de fois où on lui a demandé de présenter le sien dans un café ou un restaurant. Un autre sourit : "Vraiment, les bars, ils s'en fichent." 

Pourtant, selon les chiffres officiels, les contrôles sont effectifs : plus de 30.000 auraient été effectués depuis la déclaration d'Emmanuel Macron le 9 novembre, qui appelait à les renforcer, soit 50% de plus qu'auparavant. Pour en avoir le cœur net, une équipe de TF1 a tenté de se faire servir au restaurant sans pass sanitaire, dans une dizaine d'établissements parisiens, en filmant en caméra cachée. Résultat : 8 sur 10 ont voulu vérifier le certificat, et constatant son absence, la plupart ont refusé de servir. 

Si certains ont été plus arrangeants, la peur de la sanction semble globalement l'emporter, notamment chez ceux qui ont déjà été contrôlés : ils risquent une très lourde amende et une fermeture administrative.

Une autre équipe de TF1 a aussi suivi une patrouille de police dans ses opérations de vérification à Strasbourg. Plus d'une centaine de clients contrôlés... et un seul qui n'était pas en règle. Le contrevenant a reçu une amende de 135 euros, tandis que la gérante de l'établissement a écopé d'une verbalisation d'un montant de 1000 euros. 

L'effet dissuasif de ces contrôles est un des leviers dont dispose le gouvernement, pour éviter un relâchement général qui favoriserait la montée de la "cinquième vague" : les autorités annoncent un nouveau renforcement dans les prochaines semaines, partout en France. 


F. Senneville | A. Basar, X. Boucher et E. Payro

Tout
TF1 Info