Pour faire des économies, l’État va demander aux collectivités de faire des efforts à hauteur de 2,5 milliards d'euros.
Dans ce contexte, Bourganeuf, dans la Creuse cherche déjà à faire entrer de l'argent dans les caisses et vend un tribunal, une chapelle, une salle de sport.

Depuis sa fermeture, il y a quinze ans, le tribunal de Bourganeuf (Creuse) ne voit plus passer ni magistrats, ni justiciables. L’édifice, aujourd’hui abandonné, est toujours la propriété de la ville. Le tribunal a sa salle d’audience intacte, mais est devenu trop cher à entretenir. Pour s’en séparer, la ville l’a mis en vente sur Internet pour seulement 30.000 euros. Le montant des travaux, lui, est beaucoup plus élevé. 

À la place du tribunal, les voisins aimeraient par exemple y voir "un petit hôtel, quatre ou cinq chambres".

Après avoir vendu l’an dernier sa chapelle, qui accueillera bientôt des expositions, la ville espère également finaliser la vente de sa salle de sport et trouver un acheteur pour une ancienne caserne de pompiers. 

La commune n’a plus les moyens d’entretenir son patrimoine. Mais cette stratégie divise les habitants. Le tribunal a déjà fait l’objet d’une offre d’achat. La ville de Bourganeuf arrêtera sa décision avant l’été en fonction de l’intérêt du projet.


La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Carlo Parédès, Emmanuel Sarre

Tout
TF1 Info