Le WE

Crues à répétition : comment les habitants des zones à risques s’adaptent

Publié le 5 février 2021 à 20h02, mis à jour le 5 février 2021 à 21h44
JT Perso

Source : JT 20h WE

Dans le Sud-Ouest, les niveaux d'eau ont quasiment atteint des records. Dans la vallée de la Garonne, cette crue est la plus importante depuis 40 ans. Mais, les habitants sont habitués à ce genre de phénomène à tel point qu'ils ont fini par s'adapter.

L'eau qui avance et qu'on ne peut arrêter, les habitants de Bourdelles (Gironde) s'y sont adaptés depuis longtemps. Dans le village, quelques maisons sont posées sur une butte. L'aménagement de la maison doit aussi être pensé. Le maire du village a passé les derniers jours à préparer puis gérer la crue. Ce qui n'est pas toujours facile avec des habitants plus récemment installés qu'il faut essayer de convaincre du danger.

Depuis les années 80 et le remembrement, l'eau progresse plus vite et va plus loin. Alors, certains anticipent jusque dans la conception de la maison. Nous avions filmé celle de Jean-Claude Demoro, habitant de Sénestis (Lot-et-Garonne) au plus fort de la crue. L'eau n'était pas entrée grâce à une surélévation de la dalle de béton, réalisée il y a sept ans.

Mais certains endroits restent vulnérables comme le bas du village de Cadillac en Gironde. Le plan de prévention du risque inondation y interdit construction et rénovation. Les seuls habitants sont ceux dont les maisons datent d'avant 1981. Il est impossible, dans cette zone, de créer une habitation. Pour informer la population et les mettre à l'abri du danger, de plus en plus de communes s'équipent de système d'alerte par SMS avec accusé de réception.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info