Le 20h

VIDÉO - Dordogne : de plus en plus de carburant volé dans les réservoirs de véhicules

La rédaction de LCI
Publié le 3 novembre 2021 à 15h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

SIPHONNAGE - Alors que les prix des carburants ne cessent de flamber depuis cet été, de nombreux chauffeurs sont confrontés à des voleurs qui puisent dans les réservoirs de leurs véhicules. En Dordogne, la police est aux aguets pour freiner ces opérations bien préparées.

En pleine crise des carburants, certains automobilistes et des chauffeurs routiers ont eu de mauvaises surprises en montant à bord de leur véhicule ces dernières semaines. En s'arrêtant sur une aire d'autoroute ou sur un parking, ils s'aperçoivent que leur réservoir d'essence a été entièrement siphonné. Le phénomène est d'une telle ampleur en Dordogne que la gendarmerie est en alerte. 

Sur des images de caméra de surveillance présentées dans le sujet en en-tête, un individu dérobe 500 litres de carburant avant de prendre la fuite. Interpellé par les forces de l’ordre, il s’était introduit par effraction chez un transporteur routier, cassant une barrière. "Il venait avec un véhicule se garer sur le bord de route, pour siphonner directement les réservoirs", explique Christian Hoffmann. 

"Je n’ai pas envie de me faire casser un bras pour de l’essence"

Le coût du préjudice pour ce chef d’entreprise grimpe à 5200 euros de gazole. L’auteur des faits avait soigneusement repéré les lieux avant d’agir. "Il a clairement avoué à l’interpellation qu’il connaissait déjà notre entreprise et nos manières de garer nos véhicules", relate Manon Jarjanette, exploitante dans l’entreprise. 

En 2021, 42 vols de carburants ont déjà été enregistrés par la gendarmerie de la Dordogne, soit plus que ces deux dernières années. "Quand on est isolé, cela peut arriver souvent, témoigne Alexandre Prouteau, un chauffeur de poids lourd. On ne sait pas combien ils sont, s’ils sont armés. Et personnellement, je n’ai pas envie de me faire casser un bras pour de l’essence."

Depuis la fin de l’été, le fléau s’est accentué, à cause de la hausse des prix des carburants. Les prix du gazole et du SP95-E10 ont encore légèrement augmenté la semaine dernière, selon les chiffres officiels du ministère de la Transition écologique publiés ce mardi 2 novembre. Le litre de gazole est passé à 1,5 euro le litre environ, soit 0,4 centime d'euro de plus par rapport à la semaine précédente, tandis que le litre de sans-plomb 95 E10 a augmenté à 1,6 centime d’euro environ, soit une hausse d’1,1 centime. 

Lire aussi

Des protections de réservoirs peu efficaces

Sur le terrain, les forces de l’ordre veulent sensibiliser les professionnels de la route. "Nous souhaitons prendre de vitesse les délinquants, porter un coup d’arrêt à ce phénomène, en faisant une campagne de prévention à l’échelle de la Dordogne avant qu’il ne puisse prendre de l’ampleur", explique le lieutenant-colonel Jean-Luc Péreau.

Si de nombreux réservoirs de poids-lourds sont aujourd’hui équipés de protections, elles s’avèrent souvent insuffisantes face à la détermination des voleurs. "Ça ne sert pas à grand-chose, parce qu’ils percent les réservoirs pour faire rentrer leur tuyau d’aspiration et prendre le gazole", déplore Yann Boutier, chauffeur routier. 

La gendarmerie de la Dordogne dispense tout de même quelques conseils, même s’il n’existe pas de solution miracle. À France 3 Régions, elle a encouragé les automobilistes et chauffeurs routiers à si possible "faire votre plein de carburant le matin et en début de semaine", mais aussi à "placer un système de vidéo-protection sur votre terrain privé" et "installer sur votre véhicule des bouchons de réservoir connectés qui vous alerteront en cas de manipulations intempestives". Face à la recrudescence de ces vols, les autorités resteront particulièrement vigilantes avant les fêtes de fin d’année. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info