La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Démographie : léger rebond des naissances en 2021 en France, malgré un "effet Covid" en début d'année

F.R
Publié le 18 janvier 2022 à 14h51

Source : TF1 Info

NATALITÉ - Après une année 2020 fortement marquée par la pandémie de Covid-19, qui a bouleversé les indicateurs, 2021 a relevé la barre, même si les conséquences de la crise sanitaire restent prégnants, selon le bilan annuel de l'Insee.

Après un effondrement en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, les indicateurs démographiques ont remonté en 2021. Sans retrouver leur niveau d'avant la crise, le nombre des décès est en baisse, la natalité en hausse et l'espérance de vie a légèrement remonté, d'après le bilan annuel de l'Insee sur la démographique française, publié ce mardi.

Au 1er janvier 2022, la France compte 67,8 millions d'habitants, soit une hausse de 0,3% par rapport à 2020 (67,6 millions), grâce notamment au solde migratoire, qui s'élève à +140.000 personnes. Le solde naturel, soit la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès qui avait atteint un bas historique en 2020 (+66.000), s'est légèrement repris, à +81.000.

3000 naissances de plus qu'en 2020

La natalité est également en hausse. D'après les estimations arrêtées fin novembre, 738.000 naissances ont été recensées en 2021, soit 3000 de plus que l'année précédente (+0,4%), mettant fin à une baisse continue entre 2015 et 2020. Dans le détail, la natalité qui avait atteint un bas historique en 2020 - sans rapport avec le Covid -, a d'abord nettement chuté début 2021, neuf mois après le premier confinement : la crise sanitaire et ses incertitudes économiques "ont pu décourager les couples de procréer au printemps 2020" et les inciter à "reporter leurs projets de parentalité", relève l'Insee. Cela s'est traduit par un décrochage de 10% des naissances entre mi-décembre 2020 et mi-février 2021, par rapport à la même période un an auparavant.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Le nombre des naissances a cependant ensuite connu un rebond en mars et avril, puis une "forte remontée" depuis l'été, ce qui finalement, sur l'ensemble de 2021, a permis de "rattraper le niveau des naissances de l'année 2020, en le dépassant même légèrement"

Ainsi, l'indicateur de fécondité a légèrement augmenté en 2021 "et s’établit à 1,83 enfant par femme", souligne l'Insee. "L’âge moyen à la maternité continue de croître régulièrement : 30,9 ans en 2021, contre 29,3 ans vingt ans plus tôt", ajoute l'institut.

12.000 décès de mois qu'en 2020

Dans le même temps, la mortalité a reculé en France l'année dernière. En 2021, environ 657.000 personnes sont décédées, toujours selon des estimations arrêtées fin novembre : "c'est 12.000 de moins qu'en 2020 (–1,8%), mais nettement plus qu'en 2019, avant la pandémie (+44.000, soit +7,1%)", note l'Insee.

En tenant compte du vieillissement de la population (qui conduit logiquement à une hausse des décès, même sans le Covid), mais aussi à l'inverse aux progrès de la médecine qui font baisser la probabilité de mourir à un âge donné, les démographes de l'institut public estiment que l'épidémie de Covid-19 s'est traduite en 2021 par 35.000 décès supplémentaires, par rapport à ce qui était attendu d'un point de vue statistique. En 2020, cet excédent était de 47.000.

L'espérance de vie en (légère) hausse

Cette légère hausse de la natalité, accompagnée d'une baisse de la mortalité a fait remonter l'espérance de vie, qui ne retrouve toutefois pas son niveau d'avant pandémie. Elle atteint 85,4 ans pour les femmes, contre 85,1 en 2020 (+0,3%) et 85,6 ans en 2019. Chez les hommes, elle atteint 79,3 ans, contre 79,1 en 2020 (0,2%) mais 79,7 en 2019.

À noter également une hausse considérable des mariages, la pandémie ayant empêché ou repoussé les célébrations en 2020. Ainsi, en 2021, 220.000 personnes se sont mariées, contre 154.581 en 2020, soit une hausse de 42%. En 2019, 224.740 cérémonies avaient eu lieu.


F.R

Tout
TF1 Info