Depuis l'Hexagone : les premiers convois de la solidarité

Publié le 27 février 2022 à 13h29, mis à jour le 27 février 2022 à 15h41

Source : JT 13h WE

Dans le pays, plusieurs collectes des produits de la vie quotidienne sont en cours pour venir en aide aux Ukrainiens. À Nice et à Cannes, les premiers véhicules sont déjà partis dans l'espoir de pouvoir joindre l'Ukraine.

À Nice (Alpes-Maritimes), au pied de la cathédrale russe Saint-Nicolas, de la nourriture, des sacs de couchage, des vêtements ou encore des produits d'hygiène ont été déposés ce dimanche matin. Une camionnette se remplit en à peine une demi-heure. Les dons affluent pour venir en aide aux Ukrainiens.

De son côté, la municipalité de Cannes avait mobilisé ses bénévoles pour recueillir des produits de première nécessité samedi. Parmi les donateurs figurent plusieurs Ukrainiens installés dans l'Hexagone depuis des années. "La grand-mère est très vieille. Elle ne peut pas faire le voyage. Donc au moins aider le peuple" ; "C'est insupportable quand c'est l'homme peut se permettre de faire des choses comme ça", lancent deux d'entre eux.

Des Français participent également à la donation, et même des Russes comme Maria. Elle vient proposer son aide. Ce qui se passe en Ukraine la bouleverse. Ils ont tous en commun l'envie de faire quelque chose pour ne pas se sentir impuissant face à ce conflit qui les dépasse.

TF1 | Reportage C. Chapel, A. Flieller, D. Laborde, D. Guido


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info