À l'occasion de la sortie sur les écrans du film "Napoléon" de Ridley Scott, Paul Larrouturou a exploré la collection privée de l'homme d'affaires Bruno Ledoux, qui compile des dizaines d'objets ayant appartenu à l'empereur.
De sa bicoque à son trône en passant par son dernier mouchoir utilisé avant de mourir, découvrez une série de pièces époustouflantes.

"De la petite histoire, on va vers la grande histoire." Dans un véritable petit musée privé, l’homme d’affaires Bruno Ledoux a accumulé des dizaines de pièces de collection de l'empereur Napoléon Bonaparte, des "reliques" qu'il conserve précieusement. À l'occasion de la sortie du film Napoléon, de Ridley Scott, en salles depuis mercredi 22 novembre, Paul Larrouturou est parti à la rencontre du collectionneur pour découvrir toute une série d'objets tout à la fois intimes et historiques, à retrouver dans la vidéo en tête d'article. 

Parmi toutes les pièces conservées, Bruno Ledoux possède par exemple la véritable chemise de nuit de l'empereur et ses propres lunettes, et même l'oreiller sur lequel il dormait. Ou encore ses bottes noires, son iconique bicorne noir, disposé derrière une vitrine, et même une petite boîte circulaire, en écaille, pour y conserver un de ses péchés mignons. "Il en avait toujours une comme ça dans sa poche, parce qu'il mâchait du réglisse. Ce qui est absolument fascinant, c'est que le réglisse est toujours dedans", s'enthousiasme le collectionneur, qui assure que cet écrin était dans la poche de Napoléon juste avant sa défaite à Waterloo, en juin 1815, lorsqu'il est fait prisonnier par les Anglais.

Le passionné a d'ailleurs conservé plusieurs pièces de la fin de vie de l'homme d'État, comme un livre qu'il lisait lors de son exil à Saint-Hélène, une soupière en forme d'aigle rescapée de son argenterie qu'il a dû fait faire fondre, et même son dernier mouchoir, qu'il utilisait au moment de mourir. Un "objet extraordinaire", "taché de sang parce qu'il crachait du sang", décrit Bruno Ledoux. Sans oublier la lettre qui annonce la mort de Napoléon, indiquant que "Bonaparte n'est plus"

Cette collection inédite n'a pas fait l'impasse non plus sur l'un de ses trônes officiels de l'homme d'État, un siège imposant dont le dossier arbore la lettre "N" brodée, ou sur un autre trône bien moins prestigieux : ses toilettes, sorte de petit coffre en bois à couvercle, monté sur de courts pieds. Elle fait aussi la part belle à l'épouse de Napoléon, Joséphine de Beauharnais, avec un kit dentaire comprenant sa brosse à dents. Toute une galerie impressionnante d'objets à retrouver dans la vidéo.


M.L

Tout
TF1 Info