Le 13H

VIDÉO - "Des flammes impressionnantes" : l'incendie d'un immeuble fait au moins cinq morts à La Réunion

La rédaction de LCI | L. Merlier, H. Capis et T. Fontaine
Publié le 13 décembre 2021 à 14h47
JT Perso

Source : TF1 Info

DRAME - Un immeuble social a été dévoré par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Denis, à La Réunion, faisant cinq morts et 21 blessés selon le dernier bilan provisoire. Les pompiers inspectent désormais chaque appartement pour secourir d'éventuelles autres victimes.

Il ne reste de cette résidence que des décombres fumants, noircis par la cendre. Un incendie d'une telle ampleur n'avait pas été enregistré depuis plusieurs décennies sur l'île. Au moins cinq personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Denis de La Réunion lorsqu'un immeuble appartenant à un bailleur social s'est embrasé.

"À ce stade, l'identité de ces personnes n'est pas déterminée", ont précisé le préfet de La Réunion Jacques Billant et la procureure de Saint-Denis Véronique Denizot dans un communiqué. Deux autres victimes sont en état d'urgence absolue, indique la préfecture, et 19 autres personnes sont en urgence relative. Parmi ces dernières, huit ont été hospitalisées, précisent la préfecture et le parquet. Parmi les cinq personnes décédées, on compte un enfant, selon la chaîne La 1ère.

Ce bilan n'est pas définitif, car "la phase de reconnaissance des bâtiments par les sapeurs-pompiers se poursuit dans des conditions difficiles", ajoutent-ils. Plus tôt dans la matinée de lundi, les services de secours avaient d'abord annoncé la mort d'une seule victime, découverte dans les décombres de l'immeuble. 

Pour une raison indéterminée à ce stade, le feu a pris vers 1h15 (21h15 GMT dimanche) dans l'un des appartements de l'immeuble appartenant à la société immobilière du département de La Réunion (SIDR), un bailleur social. En quelques minutes, "les flammes se sont rapidement propagées à tout l'immeuble par les coursives en bois", a souligné le colonel Frédédic Léguiller, commandant le Service d'incendie et de secours (Sdis). Certains habitants se retrouvent bloqués sur le toit.

"La fumée descendait chez nous, il y avait de la poussière, comme celle d'un volcan"

"Treize personnes directement menacées par le feu ont été secourues par les pompiers", a indiqué le colonel Léguiller. "Nous investiguons maintenant appartement par appartement afin de lever le doute (sur la présence éventuelle de victimes, NDLR)", a-t-il ajouté. C'est au cours de ces investigations que les autres personnes ont été retrouvées.

Sur le plan matériel, plus de 300 locataires ont été évacués et une centaine d'appartements ont été détruits. Le brasier était visible de plusieurs points de la ville. Ce lundi matin, les habitants, encore sous le choc, ont du mal à réaliser. "On était juste en face, mais on a été obligé d'évacuer car il y avait trop de feu, j'ai vu les flammes, c'était impressionnant", confie une habitante dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article.

Prises en charge par les services communaux et la Croix Rouge, 190 personnes ont été accueillies dans un gymnase de la ville après avoir tout perdu cette nuit. "Par la fenêtre de la cuisine, j'ai commencé à voir des flammes, j'ai prévenu ma famille", raconte l'une des rescapées. "La fumée descendait chez nous, il y avait de la poussière, comme celle d'un volcan", confie une fillette. "On était obligé de courir." Certains ne savent toujours pas si leurs proches sont sains et saufs. "Ma sœur et mes trois neveux ont été pris dans l'incendie, on n'a eu aucune nouvelle depuis ce matin", s'inquiète un homme.

Lire aussi

Une cellule psychologique bientôt ouverte

"Ce que ces familles ont subi est violent, il faut maintenant qu'elles se reposent, qu'elles reprennent leurs esprits, qu'elles soient soutenues", a commenté Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis. "Une cellule psychologique va être activée et un numéro spécial dédié aux victimes et à leurs proches va être mis en place", a-t-elle ajouté.

"Je veux avoir une pensée pour eux et leurs proches. Toute la lumière devra être faite sur l’origine de ce drame", a tweeté le ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu. Avant d'ajouter : "Je tiens à rendre hommage aux pompiers qui sont encore en train d’intervenir sur le lieu de l’incendie et dont l’intervention rapide a sauvé de nombreuses vies. Les services de l’État sont mobilisés pour accompagner les nombreuses personnes qui doivent être relogées rapidement."

Venant de toutes les casernes de l'île, une centaine de pompiers sont intervenus pour tenter de maîtriser le brasier pendant plusieurs heures. Leur tâche a été compliquée "par un vent fort qui attisait le feu" et par "l'heure critique, à 1 heure du matin les gens dorment", a commenté l'officier du Sdis. 

"Vive émotion suite à l’incendie qui s’est déroulé cette nuit à Saint-Denis de la Réunion où la Fondation intervient depuis 1994. Pensée émue pour les victimes et leurs proches", a tweeté quant à elle la Fondation Abbé Pierre.


La rédaction de LCI | L. Merlier, H. Capis et T. Fontaine

Tout
TF1 Info