Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Dimanche de l’Assomption : des milliers de fidèles retrouvent Lourdes après l’annulation des pèlerinages l’an dernier

La rédaction de LCI
Publié le 15 août 2021 à 13h04
JT Perso

Source : JT 13h WE

PÈLERINAGE - Malgré la situation épidémique, des milliers de fidèles sont rassemblés à Lourdes en ce dimanche 15 août, jour de l'Assomption. Pour ce cœur du pèlerinage catholique français, c’est une renaissance progressive, après des pèlerinages annulés il y a un an.

Ensemble pour prier : ce pèlerinage est le plus important rassemblement à Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, depuis le début de la crise sanitaire. Sur l'esplanade, pour la grande procession des prêtres, la foule se masse. Quelques 11.000 croyants ont répondu présents ce dimanche 15 août au matin, jour de l’Assomption. 

"On est porté par cette énergie, cette dévotion", "on a les frissons, on sent qu’on accède à quelque chose de supérieur", témoignent des fidèles dans le reportage en en-tête. L'an passé, le lieu était quasiment désert à cause de l’annulation des pèlerinages, à la suite de restrictions sanitaires.

Une fréquentation tout de même à la baisse par rapport à la normale

Cette année, le masque est obligatoire sur l’ensemble du site du sanctuaire et ses alentours, notamment la grotte, depuis mercredi 11 août et jusqu’au 1er septembre, sur décision de la préfecture. Mais aucun pass sanitaire n'est toutefois exigé. Les lieux de culte sont en effet exemptés de ce dispositif. Dans la basilique, la préfecture a autorisé la présence de 15.000 personnes, et pendant la messe, ils sont 9 000, assis côte à côte, sans réelle distanciation, même si des écriteaux recommandent de se tenir à un mètre les uns des autres. 

"C'est un lieu de prière et de rencontre, on n'a pas besoin de nous séparer de notre frère et sœur", estime une pratiquante. "Tant que tout le monde porte son masque et que l’on est pas les uns sur les autres, ça va", juge une autre. Interdit toutefois à cause des risques de contamination de toucher les parois de la grotte, en ce jour de célébration de la Vierge Marie. 

Lire aussi

Un peu plus loin dans les rues commerçantes, les touristes achètent quelques souvenirs, mais on est loin de l'affluence ordinaire. "D’habitude, c’est noir de monde, il y a une foule sans arrêt pour le 15 août", regrette Marie-Christine Théallet, gérante du magasin de souvenirs "L'ex-Voto". Elle est désormais seule dans sa boutique, alors qu’il y a deux ans, ils étaient cinq à y travailler. Avant de nuancer : "Mais ça fait quand même du bien de revoir du monde, on est très content". L’économie, elle, redémarre timidement, tandis que le pèlerinage doit s’achever ce lundi.  


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info