Lundi dans la soirée, une partie des Parisiens ont reçu sur leur smartphone un message sonore faisant état d'une "alerte extrêmement grave", en réalité un message d'information sur la circulation à Paris pendant les JO.
On fait le point sur les règles d'utilisation du dispositif FR-Alert.

"Alerte extrêmement grave", c'est l'intitulé du message qu'ont vu apparaître de nombreux habitants de la capitale sur l'écran de leurs téléphones ce lundi 13 mai en début de soirée. L'alerte, envoyée par le dispositif FR-Alert, qui sert à prévenir le grand public en cas d'urgence, s'accompagnait d'une sonnerie stridente qui a suscité beaucoup d’étonnement, voire d'affolement pour certains. "J’ai eu un moment de panique. Je commençais à appuyer sur toutes les touches", témoigne un habitant dans le reportage de TF1 ci-dessus. "J’ai cru que c’était une alerte au feu", explique une autre riveraine. "J'ai été surprise. Ça m'a fait peur", raconte une dernière.

"IMPORTANT : message du ministère de l'Intérieur relatif au périmètre de sécurité de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques du 18 au 26 juillet inclus", pouvait-on lire dans ce message incitant les "riverains, salariés, commerçants, clients d'hôtels ou de restaurants" à se connecter à la plateforme "pass-jeux" pour obtenir un QR code. L'alerte a été envoyée à 20 heures "pour toucher un maximum de personnes", ont fait savoir les autorités, face à l'étonnement sur les réseaux sociaux quant à l'écart entre la forme et le fond du message. Son déclenchement a d'ailleurs perturbé une joute verbale dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale entre la France insoumise et... Gérald Darmanin, comme on peut le voir dans notre reportage. 

En quoi consiste le système FR-Alert ?

Déployé sur le territoire national depuis fin juin 2022, FR-Alert est le nouveau dispositif d'alerte et d'information des populations. Celui-ci permet de prévenir en temps réel toute personne détentrice d’un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger afin de l’informer des comportements à adopter pour se protéger, peut-on lire sur le site officiel dédié au dispositif. La réception de cette notification ne nécessite pas d'installer une application au préalable sur votre téléphone.

"Si vous vous trouvez dans l’une des zones concernées par un danger imminent, vous pourrez recevoir une notification accompagnée d’un signal sonore spécifique, même si votre téléphone portable est en mode silencieux", est-il précisé.

Dans le cas présent, l'alerte s'adressait en priorité aux résidents des bords de Seine (bandes rouges dans la carte ci-dessous), mais toutes les personnes se trouvant dans la zone à 20 heures l'ont également reçue sur leur téléphone, d'où la confusion. "À événement exceptionnel, dispositif exceptionnel", a déclaré le ministère de l'Intérieur pour se justifier. Le dispositif FR-Alert peut être activé dans diverses situations, allant de l'attentat terroriste à la catastrophe naturelle (inondation, tempête, incendie, éruption volcanique), en passant par l'accident industriel (pollution, fuite de gaz, incident nucléaire), une crise sanitaire (épidémie, incident agro-alimentaire) ou un événement public majeur, afin d'indiquer des mesures de sécurité, comme ici.

TF1

Déclenché à 205 reprises depuis son déploiement

Le dispositif FR-Alert a été activé à 205 reprises depuis son déploiement : 165 fois dans le cadre d’un exercice et 40 fois pour alerter la population d’une menace réelle. Le plus souvent, il s’agissait d’un danger lié à des phénomènes météorologiques de type "tempête", "pluie intense", "vent violents", "orage", "crue", "submersion marine" ou encore en raison du passage d’un "cyclone tropical", comme en janvier dernier à La Réunion. Sur l’île, il avait déjà été utilisé à deux reprises en 2023 pour un"éruption volcanique". En début d'année, il a également été déclenché à Saint-Chély-d'Apcher (Lozère) suite à un "accident industriel" survenu dans une usine du groupe Arcelor Mittal faisant peser un risque d’explosion. 

Plus surprenant, en mai 2023, le dispositif avait été utilisé pour alerter les participants à un teknival dans l’Indre de la présence de vipères sur le site, après que deux personnes ont été mordues. En avril dernier, la préfecture d’Indre-et-Loire a utilisé le dispositif pour prévenir les habitants de plusieurs communes de ne pas consommer l’eau du robinet, tandis qu'un autre alerte a été donnée en raison d’un incendie de forêt survenu dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

Enfin, le 9 mai dernier, Fr-Alert a été utilisé pour informer les habitants de la commune de Coutances (Manche) de l'interdiction de circuler avec des véhicules motorisés sur le parcours d'une manifestation sportive, en l’occurrence la Color Run.


M.D. | Reportage TF1 Quentin Fichet et Céleste de Kervenoel

Tout
TF1 Info