Initiatives environnementales
Avec

Économies d'eau : faut-il supprimer les douches de plage ?

La rédaction de TF1info | Reportage : Alice Bacot, Audrey Delabre
Publié le 4 juillet 2022 à 10h07
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'eau devient un luxe, que certaines stations balnéaires ne peuvent plus offrir aux vacanciers.
Plusieurs d'entre elles ont supprimé des douches de plage.

Elles sont remises en service à chaque début d'été. Pour beaucoup de vacanciers, les douches de plage sont le passage obligé avant de quitter le sable. Mais avec des épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents, et la perspective de restrictions, faut-il les supprimer ? Les avis sont partagés, comme vous pouvez l'entendre dans le reportage en tête de cet article, tourné par TF1 dans l'Hérault.

"C'est pratique pour quitter la plage, vous enlevez au maximum le sable que vous avez sur vous", témoigne un baigneur en quittant la douche devant une plage de la Grande-Motte (Hérault). Si chacun pense y rester très peu de temps, "2-3 minutes" selon un jeune homme, c'est une durée suffisante pour que 40 litres d'eau potable soient utilisés. Sur la totalité de la période estivale, chaque douche de plage aura consommé en moyenne un million de litres d'eau. 

Pour faire des économies, la Grande-Motte a supprimé quinze douches par rapport à l'année dernière. Mais ce choix pourrait inciter les vacanciers à aller se baigner ailleurs, c'est pourquoi les douches des plages du centre-ville continuent à fonctionner. "L'été dernier, un certain nombre de personnes se sont plaintes", explique le maire de la station héraultaise, "donc on n'a pas voulu brutalement toutes les enlever en même temps"

L'alternative des rince-pieds

À une quinzaine de kilomètres de là, autre tactique dans la ville balnéaire voisine de Palavas-les-Flots (Hérault). Ici, on a opté pour une alternative : les douches de bord de mer ont toutes été remplacées par des rince-pieds. "Ça donne quand même un point d'eau pour se rafraîchir et pour se nettoyer les pieds, je trouve que c'est largement suffisant", apprécie une jeune femme de retour de la plage. Pour une autre en revanche, "c'est un peu compliqué, surtout avec un petit, nous on a deux heures de route ensuite, il faut se rincer".

Lire aussi

L'économie réalisée est colossale :  environ cinq millions de litres d'eau chaque été, la moitié de ce qui était dépensé jusque-là. "C'est énorme", souligne le maire de Palavas, "le mètre cube d'eau vaut plus de 4 euros, l'eau est un produit de luxe que nous devons économiser". Mais le dispositif n'empêche pas certains vacanciers de trouver d'autres techniques pour remplacer les douches de plage, en utilisant des seaux pour récupérer l'eau des rince-pieds.


La rédaction de TF1info | Reportage : Alice Bacot, Audrey Delabre

Tout
TF1 Info