Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Pénurie d'électricité : à quoi ressemblera une journée "rouge" cet hiver ?

V. Fauroux | Reportage TF1 Didier Piereschi et Camille Colin
Publié le 7 octobre 2022 à 16h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En cas d'avis de tempête sur la météo de l'énergie cet hiver, des journées "rouges" seront décrétées.
On vous explique ce que cela implique.

"La sobriété est là pour s'installer", a prévenu le gouvernement en présentant jeudi son plan d'économies d'énergie pour l'hiver. Des services publics aux entreprises, en passant par le sport et le logement, des dizaines de mesures sont prévues pour l'affronter. Que se passera-t-il si la situation se tend ? Le dispositif Ecowatt, sorte de "météo de l'électricité", a été conçu pour pareil cas de figure. Il permet à chacun d'agir sur sa consommation afin d'anticiper les risques de coupure hivernale. 

Le principe est simple : avant toute chose, il faut vous rendre sur le site internet pour vous enregistrer. Il suffit de renseigner son adresse e-mail, son numéro de téléphone et son département. En moins de 30 secondes, vous êtes prêt à recevoir les alertes. Elles seront envoyées trois jours à l'avance, par mail ou par SMS. L'alerte sera composée de ce message : "Système électrique très tendu. Coupures inévitables si nous ne baissons pas notre consommation".

Éviter de faire fonctionner ses appareils aux heures critiques

Si vous n'avez pas de smartphone ou Internet, les alertes seront relayées par les radios et les télévisions dans vos bulletins météo. Les présentateurs y sont préparés, comme l'explique Evelyne Dhéliat, la cheffe du service météo de TF1/LCI, dans la vidéo du 20H en tête de cet article : "Lorsqu'il y aura une alerte rouge Ecowatt, nous en parlerons et nous présenterons la carte de vigilance rouge sur l'ensemble de la France dans nos bulletins météo", indique-t-elle. En cas d'alerte rouge, il faudra éviter de faire fonctionner vos appareils aux heures critiques, entre huit et treize heures ou 18 et 20 heures. Cela concerne par exemple la machine à laver.

Cet appel aux bonnes volontés est censé éviter les coupures de courant. Mais si nous ne sommes pas raisonnables, notre congélateur peut-il s'arrêter ? RTE, le distributeur de l'électricité, ne l'exclut pas. "Si d'aventure, il pouvait arriver une coupure, cette coupure est de deux heures, elle est organisée et en deux heures, vous ne perdez pas votre congélateur. C'est une mesure de sauvegarde du système électrique français", estime Xavier Piechaczyk.

Lire aussi

Ce système est déjà opérationnel, mais il faudra attendre l'hiver et des températures très basses pour que soient déclenchées les premières alertes.


V. Fauroux | Reportage TF1 Didier Piereschi et Camille Colin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info