Le WE

Éloigner les SDF des centres-villes : y a-t-il eu dérapage à Auxerre ?

TF1 | Reportage A. Etcheverry, H. Corneille, S. Boujamaa.
Publié le 17 avril 2022 à 20h07, mis à jour le 17 avril 2022 à 21h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

À Auxerre, la justice va s'intéresser à la plainte d'un élu selon qui les policiers municipaux étaient encouragés à chasser les SDF du centre-ville.
Des agents à qui on promettait en contrepartie des bons cadeaux et des repas gratuits.

C'est Rémi Prou-Meline, élu d'opposition (Divers Gauche) à la mairie d'Auxerre, qui a donné l'alerte. La semaine dernière, il a reçu sur son téléphone deux clichés pris selon lui dans les locaux de la police municipale d'Auxerre. On y voit un tableau blanc avec un défi pour le moins sordide. Il est intitulé "le challenge des marginaux". Il est écrit que s'il n'y a aucun sans-abri devant le magasin Monoprix au 30 avril, les policiers recevront une récompense. Un sachet de meringue, un repas cohésion ou encore un coffret gourmand.

Qui a lancé ce défi ? Qui finance ces récompenses ? Aucune réaction de la part de la police municipale. En tout cas, une enquête va être ouverte par le parquet. Cette pratique est évidemment illégale et elle choque habitants et commerçants. Du côté de la mairie, on condamne également sans réserve, mais on n'explique que depuis quelques mois, il y a de plus en plus des nuisances liées à la présence de marginaux dans le centre-ville. En effet, selon Pascal Henriat, adjoint au maire (MoDem) d'Auxerre, "tous les jours, ces marginaux embêtent la population qui passe, nuisent aux employés en les insultant”.

Entre besoins de sécurité et humanité, la question des marginaux est devenue un casse-tête pour les villes. Depuis plusieurs années, certaines ont mis en place des dispositifs qui font à chaque fois des barres, des plots, des pics et des raies métalliques devant les immeubles et les magasins pour empêcher les sans-abri de s'y installer. À Nice par exemple, la mairie a dressé il y a quatre ans des barrières métalliques sur les marches du palais de Justice. Et elle ne s'est pas arrêtée là. À deux pas du palais de Justice, une statue et des chaises ont remplacé en 2021 une fontaine, officiellement pour des raisons de sécurité. Les sans-abri, on les retrouve désormais plus loin, loin de ce quartier touristique.


TF1 | Reportage A. Etcheverry, H. Corneille, S. Boujamaa.

Tout
TF1 Info