Énergies : quelles conséquences pour les entreprises et les communes ?

Publié le 14 septembre 2022 à 20h03, mis à jour le 14 septembre 2022 à 23h56

Source : JT 20h Semaine

Les entreprises les plus fragiles et les communes ne subiront plus des hausses du coût de l'énergie supérieures à 15 % et seront donc traitées comme les particuliers.
Comment élus et patrons de PME réagissent-ils à cette annonce ?
Reportage dans le Nord.

Jusqu'à présent, la facture d'énergie de cette boulangerie à Tourcoing s'élevait à 50 000 euros par an. Grâce au bouclier tarifaire, cette entreprise de 27 salariés échappe à une hausse de plusieurs dizaines de milliers d'euros. "Ça nous permettrait de limiter la hausse du coût d'énergie et de ne pas l'impacter sur les prix de vente des marchandises", promet Olivier Poppe, comptable de la "Boulangerie Planckaert" .

Dans cette entreprise de fabrication de rayonnage en acier, les fours tournent à plein régime. Et la hausse des tarifs de l'énergie représente un surcoût de quatre millions d'euros supplémentaires. Ils sont désormais éligibles à une aide de l'Etat qui devrait s'élever à 1,2 million d'euros. Mais ce n'est pas encore suffisant selon Pierre Escarbelt, directeur commercial de "Manorga" à Lys-Lez-Lannoy.

À une dizaine de kilomètres de là, le maire de cette commune a appris qu'il était éligible au bouclier tarifaire. Un soulagement face à l'envolée des prix ces derniers mois. Mais même plafonné, ces hausses sont difficiles à absorber, comme l'explique Dominique Legrand, maire (SE) de Marquette-Lez-Lille. Alors, depuis quelques semaines, cet élu local a décidé de baisser l'éclairage public dans les quartiers les moins fréquentés de la commune.

TF1 | Reportage M. Fiat, C. Yzerman, B. Agribas


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info