Le 20h

Enquête sur le trafic de drogue à Marseille

Publié le 23 août 2021 à 20h17, mis à jour le 23 août 2021 à 22h43
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

À Marseille, la guerre contre le trafic de stupéfiants est encore longue. La ville vit un été sanglant. Depuis le début de l'année, les fusillades liées au trafic de drogue se succèdent, faisant quinze morts. Comment expliquer la flambée de violence ?

À Marseille, les réseaux de drogues, essentiellement de cannabis et de cocaïne, se sont multipliés à Marseille. Ils sont souvent gérés depuis l'étranger. Les policiers identifient actuellement plus de 150 points de vente. Ces derniers s'étendent désormais dans toute la ville, le nord, le centre-ville, y compris les quartiers plus aisés au sud. Et cela rapporte gros, entre dix et quinze millions d'euros par mois. L'économie du trafic de stupéfiants ne fait qu'augmenter. Ainsi, la seule façon de prendre un territoire et de régler un différend commercial consiste à montrer ses muscles et tirer sur les concurrents, comme nous l'explique le journaliste Xavier Monnier.

D'ailleurs, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, une scène très violente se déroulait dans une rue du centre de Marseille. Un jeune homme de 27 ans est roué de coups puis kidnappé. Il sera retrouvé, brûlé dans le coffre de la voiture, quelques kilomètres plus loin. Une heure avant, deux hommes ont été criblés de balles dans une cité marseillaise. Ils étaient connus des services de police.

Dans les quartiers nord où se déroulent généralement ces règlements de compte, les habitants se sentent abandonnés, pour ne citer que la fermeture des services publics et des centres sociaux, et la hausse du chômage. La colère monte chez les habitants. Ils attendent des renforts de police encore plus conséquents et surtout plus de moyens pour faire revenir les services publics dans ces quartiers. En attendant, la série noire n'est pas terminée selon les policiers. Ils s'attendent à de nouveaux règlements de compte.