Le WE

Escape game, hôtel, ferme… La seconde vie des bunkers

Publié le 9 juillet 2021 à 20h31
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les bunkers de la Seconde Guerre mondiale, vestige de l'histoire. Leur destruction coûte tellement cher qu'elle est souvent impossible. Certains leur ont trouvé des reconversions étonnantes.

Partout sur nos côtes, des bunkers. La plupart sont à l'abandon, mais certains se sont trouvé une nouvelle jeunesse. Dans celui-ci à Dinard, on s'amuse. Aujourd'hui, il sert à une partie d'escape game, un jeu d'évasion. Dans le rôle des résistants, ils doivent résoudre des énigmes pour sortir de la fortification. 300 km plus loin sur la carte, c'est en plein milieu d'un village du nord Finistère que se cache parmi les maisons un drôle de gîte. Un blockhaus à louer, l'annonce est originale. Passé d'histoire, son propriétaire a mis 18 mois pour réhabiliter ce poste de commandement allemand jusque-là enfoui et dégradé. Faire vivre ce patrimoine historique, pour Serge, c'est une évidence.

L'avantage du blockhaus, c'est justement qu'il conserve. Ce maraîcher l'a bien compris. Avec cette fortification sur une parcelle de sa ferme, Marc a trouvé un coin de paradis pour ses plantations. Ici, les jeunes pousses côtoient les souvenirs de guerre comme en témoigne cette petite pièce barricadée. Bien loin du petit potager de Marc, à Lorient, on a vu les choses en grand. Désormais, dans l'ancienne base de sous-marins militaire, les bateaux volent. Dans ce port à sec, 288 bateaux sont amarrés dans les airs et quelques instants suffisent pour les remettre à l'eau.

Dans une autre partie du blockhaus, on répète. Le violoncelliste Gaspar Claus découvre l'hydrophone, une salle de concert en béton. Dans une telle structure, la scène promet forcément une expérience puissante. Les concerts sont bientôt après plus d'un an d'arrêt, car le bunker sait résister aux épreuves et toujours se renouveler.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info