"Faut pas pousser mémé dans les orties" : mais d’où vient cette drôle d’expression ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Guillaume Frixon
Publié le 11 janvier 2023 à 10h20

Source : JT 13h Semaine

On utilise beaucoup d'expressions au quotidien sans trop savoir d'où elles viennent.
Mais pourquoi dit-on "faut pas pousser mémé dans les orties" ?

De manière générale, les principes de savoir-vivre recommandent de ne pousser personne dans les orties, que ce soit une personne âgée, un adulte ou un enfant. "Celui qui est tombé dans les orties ou s’est fait pousser dans les orties sait ce que ça veut dire : c’est très désagréable comme sensation", rit un homme interrogé par TF1 dans la vidéo ci-dessus. On sait bien en effet que cette plante provoque des démangeaisons, des irritations et des plaques rouges sur la peau. 

"C’est un peu irrévérencieux"

Mais alors pourquoi serait-il nécessaire de préciser qu’il ne faut pas pousser mémé dans les orties ? À l’origine, l’expression initiale, vraisemblablement apparue au XXᵉ siècle, était "il ne faut pas pousser". Dans le sens "il ne faut pas exagérer". En outre, avec une grand-mère, on a plutôt envie de douceur et de bonnes actions. On n’a pas envie de la pousser dans les orties. 

En fait, l’expression était jugée un peu sobre, un peu simple. "Mémé" et les "orties" ont donc été rajoutées pour ajouter un peu de piquant. Et à l’école de théâtre Les petits princes à Chamalières (Puy-de-Dôme), on adore ça. "C’est un peu irrévérencieux, mais c’est ce qu’il faut. Parce qu’une mémé poussée dans les orties qui se relève avec les fesses toutes rouges, en se grattant, c’est très drôle", sourit Emmanuelle Meurisse, la directrice. 

L’expression est très française. Dans les autres pays, on se contente de dire "il ne faut pas pousser trop loin", comme dans la phrase anglaise "Don’t push it too far". 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Guillaume Frixon

Tout
TF1 Info