Le WE

Fin de la traque dans les Cévennes : le village des Plantiers en deuil

Publié le 15 mai 2021 à 13h05, mis à jour le 15 mai 2021 à 14h43

Source : JT 13h WE

La reddition du fugitif a soulagé les habitants des Plantiers (Gard). Mais une période de deuil commence et plusieurs personnes se sont rassemblées devant la mairie vendredi soir.

Ce samedi matin, les gendarmes quittent peu à peu le village des Plantiers. Celui-ci profite d'un semblant de normalité après quatre jours d'isolement. C'était un moment très particulier pour la restauratrice requestionnée pour nourrir les 350 militaires mobilisés dans les recherches. "On a travaillé pendant quatre jours avec la boule au ventre. Aujourd'hui, c'est un soulagement", confie-t-elle. Un sentiment partagé par la plupart des 260 habitants du village.

Le maire, Bernard Mounier, était loin de s'imaginer que sa commune allait vivre un tel drame. Difficile de s'en remettre. "Cet événement peut nous servir comme étant le début d'une vraie construction", lance-t-il. Il lui faudra se reconstruire après la perte de Martial Guerrin, 32 ans, employé de la scierie, et de son patron, Luc Teissonnière, 55 ans.

L'émotion est encore très forte ce samedi matin. Peu d'habitants trouvent la force de s'exprimer. Quelques-uns affichent leur soutien à la famille des victimes. Deux hommes qui resteront pour longtemps gravés dans leur mémoire.


La rédaction TF1 Info