Le chanteur a récemment affirmé que les Égyptiens ont développé un système d'alimentation électrique grâce aux pyramides.
Ce jeudi 20 avril, EDF a décidé de s'emparer de façon humoristique de cette affaire.
Dans une publicité, l'énergéticien se revendique "fournisseur officiel des pharaons depuis -2000 avec J-C".

EDF surfe sur les pharaons. Ce jeudi 20 avril, une publicité publiée dans la presse quotidienne a été particulièrement remarquée. En page 15 du Parisien, l'électricien français a en effet répondu avec humour à la théorie du complot relayée par le chanteur Gims mi-mars. Il a affirmé lors d'une interview sur YouTube que les Égyptiens ont développé un système d'alimentation électrique du temps des pharaons grâce aux pyramides.

À la suite de ces affirmations, l'énergéticien s'est revendiqué ce jeudi "fournisseur officiel des pharaons depuis -2000 avant J-C" avant de rappeler que cette théorie est bien fausse. "Non Monsieur Gims, quand même pas. Mais on est certains que si l'électricité avait existé au temps des pharaons, ils nous auraient sans doute choisis", peut-on aussi lire en petits caractères sur la page. 

Dans une interview pour l'émission Oui Hustle diffusée le 22 mars dernier, Gims a repris une fake news très répandue en affirmant "qu'à l'époque de l'empire Koush, il y avait de l'électricité" avant de préciser : "Les pyramides que l'on voit, au sommet, il y a de l'or, et l'or, c'est le meilleur conducteur pour l'électricité... C'était des antennes ! Les gens avaient l'électricité et les historiens le savent". Une théorie très populaire dans la sphère complotiste, mais qui est complètement fausse, l'électricité moderne ayant été découverte à la fin du XIXe siècle, soit des milliers d'années après la fin de la civilisation égyptienne antique, la pyramide de Gizeh ayant été construite 26 siècles avant notre ère. 

"Gіmѕ n’étаіt раѕ qu’un іmmеnѕе rарреur mаіѕ аuѕѕі un ѕоlіdе hіѕtоrіеn"
Extrait du morceau "Hernan Cortes" de Gims

Face aux moqueries suscitées par ses propos, Gims ne s'est pas non plus démonté. La pochette de son dernier album est ainsi une allusion directe à l’affaire puisqu’on peut y avoir les pyramides d’Égypte raccordées à des poteaux électriques. Par ailleurs, dans son dernier titre, présenté le 12 avril et intitulé "Hernan Cortes", le rappeur affirme en musique : "Gіmѕ quі, іl fаut bіеn l’dіrе, а рluѕ оu mоіnѕ dérарé", "Gіmѕ n’étаіt раѕ qu’un іmmеnѕе rарреur mаіѕ аuѕѕі un ѕоlіdе hіѕtоrіеn" ou encore "sur un dérараgе соmрlоtіѕtе d’unе реrѕоnnаlіté еt раѕ n’іmроrtе lаquеllе, с’еѕt Gіmѕ"

D’après une étude menée par l’Ifop et le site AMB-USA.fr publiée mi-avril, 35% des Français interrogés déclarent adhérer "aux théories du complot" - et non pas l'une en particulier - dont 9% de manière ferme. Les plus jeunes (41% des 18-34 ans), les moins diplômés (47% de ceux n'ayant aucun diplôme) et les utilisateurs quotidiens des réseaux sociaux (55%) sont les plus enclins à les croire.


A.B.

Tout
TF1 Info