Le WE

Générosité : ils préfèrent donner plutôt que vendre

Publié le 28 août 2021 à 20h33
JT Perso

Source : JT 20h WE

Donner ce qu'on n'utilise plus, un geste citoyen qui peut faire la différence. Chacun d'entre nous se débarrasse de 55 kg d'objets encombrants tous les ans.

Une mère de deux enfants vient récupérer pour la rentrée ce lot de fourniture d'occasion mis en ligne par une voisine. Jusque-là rien de très original, sauf que sur cette plateforme solidaire : tout est donné. "Je n'ai pas la nécessité forcément d'avoir besoin de 2 euros ou de 5 euros. Donc, autant les données que ça soit dans des tiroirs à ne pas servir, voilà", dit Agnès Robert, donneuse d'objets d'occasion à Bordeaux (Gironde). Une générosité qui ne se limite pas aux fournitures, Agnès a aussi fait don ce matin d'un sac à main, et même d'un siège auto. Bref, tout se donne.

Et l'entrepreneur Florian Blanc l'a bien compris. Lui et son équipe sont des passionnés de la récup. En 2017, ils ont fondé l'application "Geev" mettant en relation donneur et acquéreur. Quatre ans plus tard, la plateforme enregistre un don toutes les 30 secondes, une tendance que la crise sanitaire a accélérée. "Pendant les confinements, les gens ont fait beaucoup de tris, ont donné beaucoup de choses. On a multiplié par trois le nombre de dons qui sont effectués sur l'application tous les mois", indique le cofondateur de l'application de don d'objets et de nourriture entre particuliers.

Application, site internet, une dizaine de services a émergé ces cinq dernières années. Si bien que même le géant français des petites annonces s'y est mis. Le don fait partie des tops 3 des recherches sur le site. Des échanges surtout entre particuliers, mais les professionnels aussi jouent le jeu. Violette Verley, responsable du développement du tiers-lieu solidaire "La Maison Montreau" à Montreuil (Seine-Saint-Denis), donne par exemple six tabourets qu'elle avait déjà récupérés gratuitement auprès d'un autre hôtel il y a 4 ans. Un geste simple qui pourrait aussi réduire le nombre d'encombrants déposé sur les trottoirs, en moyenne 55 kg par français chaque année.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info