Au cœur des régions

Gironde : un habitant de Mérignac trouve 85.000 euros dans les encombrants

V. F
Publié le 1 juillet 2021 à 10h59
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

TRÉSOR - Que feriez-vous si vous découvriez 85.000 euros dans la rue ? Vous les garderiez ou vous iriez les rapporter à la police ? Un habitant de Mérignac a opté pour la seconde solution après avoir découvert une telle somme dans des encombrants.

Découverte embarrassante pour les uns, inespérée pour les autres... C'est au choix. Une chose est sûre, mettre la main sur un pactole de 85.000 euros dans la rue ne doit pas laisser indifférent. La semaine dernière, c'est ce qui est arrivé à un habitant de Mérignac (Gironde). Il a trouvé à l'intérieur d'un vulgaire éléphant en porcelaine jeté dans les encombrants des liasses de billets de banque compactés de plusieurs coupures. 

Comme quand on remporte le jackpot au loto, l'heureux gagnant a souhaité garder l'anonymat, mais ne s'est pas pour autant volatilisé dans la nature avec son magot : il a décidé de le rapporter aussitôt au commissariat de Bordeaux. Il faut dire que découvrir un trésor au milieu des poubelles, c'est intrigant. Ce serait comme trouver un billet de 100 euros par terre, 850 fois dans la journée. Il faudrait avoir beaucoup de chance. 

Une enquête ouverte

L'homme a donc vraisemblablement eu un doute sur la provenance des billets. Et le voisinage lui donne raison : "Si c'est de l'argent qui vient d'une attaque de banque, que les billets sont numérotés et que tu vas dépenser ton argent, c'est toi qui te fais attraper", souligne un riverain dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Selon Sud-Ouest, ce joli pactole, qui ne devait pas être caché là par hasard, pourrait peut-être avoir un lien avec un trafic de stupéfiants. Une enquête a d'ailleurs été ouverte, confiée à la Sûreté départementale. Tandis que sous l’autorité du parquet, les techniciens de l’identité judiciaire ont réalisé des relevés de traces sur le bibelot ainsi que sur les billets pour tenter de retrouver celui ou ceux qui les ont manipulés. 

Lire aussi

Mais avant même que leur enquête n'aboutisse, un autre homme, alerté par les articles parus dans la presse, est venu mardi 29 juin réclamer l’éléphant. Il appartiendrait, selon ses dires, à ses parents dont il avait vidé l’appartement. Pour autant, les 85.000 euros ont pour le moment été placés en sécurité dans un coffre et devraient être remis rapidement à la Caisse des dépôts et consignations. L'heureux propriétaire, s'il dit vrai, devra encore patienter avant d'en profiter. 


V. F

Tout
TF1 Info