Les syndicats vont-ils mettre la France à l'arrêt mardi prochain ?
À quoi faut-il s'attendre à l'école ou dans les transports ?
Découvrez nos premières prévisions.

Ni périscolaire, ni cantine à Strasbourg mardi. Certains parents organisent des tours de garde avec d'autres familles. Dans l'éducation nationale, le mouvement devrait être très suivi : une centaine d'écoles fermées à Paris et 75 % d'enseignants grévistes à Lyon.

Dans les transports, la RATP annonce un trafic très perturbé des métros et des RER, perturbé pour les bus. Les Niçois savent depuis vendredi qu'ils n'auront aucun tramway mardi. Et si vous n'avez pas de voiture, vous pouvez aussi partager votre trajet. 

En revanche, il vous sera difficile de préférer le train. En circulation, seul un TGV sur cinq, un TER sur cinq et aucun Intercités ou presque. Il y aura moins de perturbation dans le ciel. Les clients aux avions annulés ont déjà été prévenus. Air France maintiendra huit vols sur dix et l'ensemble de ces vols long-courrier.

Côté énergie, le blocage des raffineries commencera ce lundi. Pas de conséquence à la pompe à prévoir dans l'immédiat. Mais les automobilistes sont prévoyants. En ce qui concerne l'électricité, dix centrales sont déjà concernées. La baisse de production, équivalente à six réacteurs, oblige EDF à acheter à l'étranger.

Sur les routes, pour la première fois, deux syndicats de transporteurs appellent à la grève dès ce dimanche soir. Une sixième journée de mobilisation rouge, voire noire, et pour la première fois annoncée comme reconductible. Plus de précisions dans le sujet en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage Alison Tassin, Suzanne Prez, Anouchka Mainguet-Suares

Tout
TF1 Info