En ce sixième jour de mobilisation contre la réforme des retraites, 32,71% des enseignants ont cessé de travailler.
Des chiffres en deçà du record du 19 janvier dernier.
Les syndicats avancent de leur côté au moins 60% de grévistes ce mardi.

La part de grévistes recule par rapport à de précédentes journées d'action, selon le gouvernement. À l'occasion de la sixième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites ce mardi, le taux moyen d'enseignants grévistes montre à 32,71%, dont 35,35% dans le primaire et 30,09% dans le secondaire (collèges et lycées) d'après le ministère de l'Éducation nationale. Des relevés bien en deçà des chiffres brandis par les syndicats : Snuipp-FSU et Snes-FSU ont de leur côté annoncé des taux de grévistes d'au moins 60% dans le premier et le second degré. 

Le taux de grévistes le plus élevé chez les enseignants date du 19 janvier, lors de la première journée d'action, avec 42,35% dans le primaire et 34,66% dans le secondaire, selon le ministère. Ce 19 janvier, les syndicats avaient eux recensé jusqu'à 70% d'enseignants grévistes dans le primaire et 65% dans les collèges et lycées.

Le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a fait remonter mardi 60% de grévistes, affirmant que "des collèges, des vies scolaires, des internats de lycées sont fermés". "Dans une France à l’arrêt, les établissements scolaires fonctionnent au ralenti !", assure-t-il dans un communiqué. L'organisation majoritaire appelle à participer aux mobilisations prévues le 9 mars par les organisations de jeunesse, "et à décider en assemblée générale des suites à donner à la mobilisation, y compris la reconduction de la grève". Et dit soutenir "d’ores et déjà les établissements qui décideraient de poursuivre la grève après le 7 mars".

De son côté, le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire (maternelle et élémentaire), a recensé lundi "plusieurs milliers d'écoles fermées et plus de 60% de grévistes". "La mobilisation doit se poursuivre et s'annonce déjà très importante mercredi 8 mars dans le cadre de la journée de lutte pour les droits des femmes", avait-il ajouté.


M.L (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info