Grève du 19 janvier : journée test pour la réforme des retraites

VIDÉO - Grève du 19 janvier : une journée de galère et de débrouille dans les transports

par La rédaction de TF1 | Reportage Thomas Jarrion, Patrick Ninine
Publié le 19 janvier 2023 à 16h03
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Première grande journée de grève contre la réforme des retraites ce jeudi 19 janvier à l'appel des syndicats.
Une mobilisation qui entraîne d'importantes perturbations dans les transports.

Ce n'était vraiment pas le bon jour pour que ça arrive. À Lyon, le métro est tombé en panne ce jeudi matin, totalement à l'arrêt. Conséquence : les trams se retrouvent pleins à craquer, alors même qu'il y en a trois fois moins que d'habitude. "Pour rentrer, ça va être compliqué", constate un usager sur le quai, bondé. 

D'autres ont préféré tenter un trajet alternatif. C'est le cas de ce passager, rencontré par les équipes du 13H de TF1 (voir le reportage en tête de cet article), qui concède cependant être un peu perdu. "Je suis parti une heure plus tôt et je ne suis toujours pas arrivé", glisse-t-il avant de filer à grandes enjambées pour rattraper son bus. 

Covoiturage en forte hausse

À Arras, pas de panne, mais quelques retards pour les trois TER du jour à destination de Lille, contre dix en temps normal. Toujours est-il que le problème n'est pas de monter à bord, mais bien d'arriver jusqu'à la gare. "Je suis venue en auto, il n'y a pas de train, aucun. De Biache jusqu'ici, il n'y a rien, même pas de bus", témoigne une habitante de la région. "C'est un peu abusé..."

Comme elle, nombreux sont ceux à avoir privilégié la voiture ce jeudi matin. Selon l'un des leaders du secteur, le covoiturage a connu un bond de +50%. Sur l'autoroute A1, dans la région lilloise, le trafic était d'ailleurs complètement interrompu en début de matinée. Des bouchons aggravés par le blocage d'un rond-point stratégique par des manifestants. 

Lire aussi

Une affluence à laquelle les automobilistes d'Île-de-France n'ont pas été confrontés. La circulation y était même plus fluide qu'à l'accoutumée, de nombreux travailleurs ayant opté pour le télétravail. Dans les gares en revanche, ceux qui n'avaient d'autre choix que de se déplacer redoutaient une journée de galère. Et pour être sûr d'avoir une place dans le train, beaucoup se sont levés plus tôt.


La rédaction de TF1 | Reportage Thomas Jarrion, Patrick Ninine

Tout
TF1 Info