Le pass sanitaire instauré en France

Guadeloupe : une semaine de tensions et de violences

TF1 | Reportage M. Guiheux, L. Merlier, R. Roiné
Publié le 22 novembre 2021 à 12h59
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

MOUVEMENT SOCIAL - En Guadeloupe, après un week-end très tendu, des renforts sont arrivés pour épauler les forces de l'ordre. La nuit du dimanche au lundi a néanmoins été un peu plus calme que les précédentes.

Les gendarmes ont enlevé les restes de barrage. Ce lundi matin à Sainte-Anne, le réveil a été plutôt calme, mais la route du travail reste un parcours du combattant. Quand les voies ne sont pas bloquées, elles sont jonchées d'obstacles.

La circulation est très compliquée. Ce lundi, les automobilistes sont obligés de déblayer eux-mêmes les débris pour se frayer un chemin. Cette nuit, les gendarmes et le GIGN sont intervenus sur plusieurs points de blocage.

A Pointe-à-Pitre, la nuit a été quand même plus calme que les précédentes. Pas d'affrontement, pas de barrage, seulement des carcasses de voitures calcinées et des patrouilles de police un peu partout dans la ville. Plus loin près de Sainte-Rose, le blocage continue malgré le couvre-feu. Les manifestants protestent contre l'obligation vaccinale, mais c'est l'administration entière de l'île qu'ils critiquent. Pauvreté, chômage élevé, accès limité à l'eau potable... pour eux, l'envoi de renforts depuis la métropole est un nouvel affront. Au total, 67 personnes ont été interpellées après une semaine de grève et de blocage.


TF1 | Reportage M. Guiheux, L. Merlier, R. Roiné

Tout
TF1 Info