Les parents de Marie, décédée il y a deux ans, viennent de porter plainte contre le réseau social TikTok.
Ils dénoncent des algorithmes qui, selon eux, ont provoqué son suicide.
La mère de l'adolescente témoigne auprès de TF1.

Rien n'a bougé dans la chambre de Marie depuis qu'elle y a mis fin à ses jours, il y a deux ans. L'adolescente était victime de harcèlement. Ses pensées suicidaires, elle les avait postées sur TikTok. "On lui a renvoyé des algorithmes sur 'comment se suicider', de la musique, des groupes qui chantent le suicide... On lui suggérait, ne serait-ce que pour une recherche, que c'était la meilleure solution, le suicide", explique sa mère, qui accuse la plateforme d'avoir contribué au passage à l'acte de sa fille, dans la vidéo du 20H de TF1 ci-dessus. Elle a porté plainte contre TikTok, car pour elle, il n'y a pas eu d'alerte.

Elle a perdu pied, elle s'est sentie abandonnée
La mère de Marie

La plateforme ne commente pas cette affaire, mais rappelle qu'elle interdit les contenus encourageant le suicide. L'autre combat de la mère de Marie, c'est l'absence de réaction dans le lycée où son enfant était harcelée au quotidien sur son physique. La jeune fille est critiquée sur son poids, et reçoit aussi des dessins avec des mots d'insulte. "Marie, du coup, elle a perdu pied, elle s'est sentie abandonnée", ajoute sa mère. Là aussi, elle a porté plainte contre les harceleurs et contre l'immobilisme de l'institution.

Pour éviter à l'avenir d'autres drames, le ministre de l'Éducation a convoqué, ce lundi, tous les recteurs d'académie. L'objectif est de détecter à l'avenir 100% des cas de harcèlement, car il n'existe aucun chiffre précis. Les associations dénoncent un manque criant d'adultes référents pour les victimes. Gabriel Attal va aussi convoquer les représentants des réseaux sociaux. Le plan anti-harcèlement sera présenté avant la fin du mois.


La rédaction de TF1info | Reportage Caroline Bayle, Matthieu Perrot, Maroine Jit

Tout
TF1 Info