Hommage à Dominique Bernard : 183 élèves exclus suite à des perturbations "d'une gravité particulière"

par A. Lo.
Publié le 22 octobre 2023 à 23h13

Source : TF1 Info

Suite à l'assassinat de Dominique Bernard, une minute de silence en hommage à ce professeur a été observée lundi 16 octobre.
Selon Gabriel Attal, ce temps de commémorations a été perturbé dans certains établissements.
183 signalements "d'une gravité particulière" ont été réalisés, ce qui a entrainé l'exclusion temporaire des élèves concernés.

Un bilan revu à la hausse. Sur BFMTV, le ministre de l'Éducation nationale, Gabriel Attal, a indiqué que sur les plus de 500 signalements réalisés suite à des perturbations de la minute de silence en hommage à Dominique Bernard et Samuel Paty, 183 relevaient "d'une gravité particulière". Par conséquent, les élèves concernés ne feront pas leur rentrée le 6 novembre prochain, puisque exclus temporairement en attente d'un conseil de discipline.

183 élèves exclus temporairement

"J’avais dit que je ne tolèrerais aucune contestation, aucune perturbation de cet hommage pour deux professeurs qui ont été tués parce que professeurs. Il y a eu un certain nombre de perturbations, un peu plus de 500 et donc comme je m’y étais engagé (…) il y a des signalements aux procureurs de la République et des mesures disciplinaires qui sont systématiquement engagées", a ainsi indiqué Gabriel Attal. 

"Sur ces 500, un peu plus de 500 perturbations ou contestations, vous en avez qui relèvent d'une gravité particulière. C'est-à-dire des menaces à l'encontre d'enseignants, ou de l'apologie du terrorisme. Il y a 183 élèves qui ne feront pas leur rentrée le 6 novembre parce qu'ils sont dans l'attente d'un conseil de discipline", a précisé par la suite le ministre de l'Éducation nationale, ajoutant que les sanctions annoncées "seront d’une particulière fermeté".

Mardi, le ministère de l'Éducation nationale avait fait savoir que "357 perturbations et contestations" des temps d'hommage aux professeurs Dominique Bernard tué à Arras et à Samuel Paty, avaient été signalés. Parmi les incidents relevés, un élève a menacé de "mettre une bombe", deux se sont réjouis qu'un "prof soit mort", deux autres ont "simulé des tirs d'armes", selon l'entourage du ministre. 


A. Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info