Hubert Germain, le dernier compagnon de la Libération, mort à 101 ans le mois dernier, a reçu l’hommage de la Nation, dans le cadre des cérémonies du 11 novembre. Des cérémonies qui ont ému les Français anonymes et jusqu’au sommet de l'État.

Face à la croix de Lorraine, c’est l’ultime hommage, salué par les chants des partisans. Derrière l’épaisse muraille du Mont-Valérien, derrière les lourdes portes de bronze, Hubert Germain entre dans sa dernière demeure. La crypte dans laquelle repose seize résistants et soldats de la Seconde Guerre mondiale.

Sur le cercueil, Emmanuel Macron dépose cette croix de Lorraine, sculptée dans un morceau de charpente de Notre-Dame. À l’extérieur, quelques dizaines d’invités assistent à ce moment d’histoire. La fin d’une cérémonie commençait quelques heures plus tôt sur les Champs-Élysées. Parmi les invités, la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris. La brouille franco-américaine semble lointaine.

Dans son discours, le président rendait hommage à tous les compagnons de la Libération. Instant solennel, instant populaire pour ces badauds rassemblés sur l’Arc de Triomphe.

Hubert Germain parti. C’est un témoin qui s’en est allé, un morceau de la mémoire de la France.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info