La mairie de Toulouse a décidé d'imposer aux professionnels de la restauration des terrasses de la même couleur dans une partie de la ville.
Les tons choisis ont pour objectif de mettre en valeur la brique rose des monuments.
Cette uniformité divise la population.

Les terrasses des bars et restaurants seront-elles un jour toutes de la même couleur dans les grandes villes ? C'est en tout cas ce que vient d'imposer, pour des raisons esthétiques, Toulouse (Haute-Garonne) aux professionnels de la restauration situés dans le cœur de ville. 

A la suite de la mise en place d’une nouvelle réglementation, entrée en vigueur le 30 avril dernier, Elias Rijely, gérant d’un restaurant, va devoir remplacer une partie de son mobilier. "Quelle horreur ! C’est n’importe quoi. Ici, tout est de plus en plus carré, ce n’est pas beau", déplore-t-il dans le reportage en tête de cet article. Ce restaurateur, qui se dit "un peu déçu" par cette décision, attendait autre chose de la mairie : "qu’elle permette d’agrandir les terrasses d’été". Les couleurs imposées par les élus de la "Ville rose" pour le mobilier sont le blanc, le bleu et le bordeaux afin de mettre en valeur la brique rose des monuments. S'ils ne se conforment pas à ces règles dans les trois ans à venir, les professionnels risquent le retrait définitif de leurs terrasses. 

Réduire la chaleur l'été

L'uniformité des couleurs voulue par la mairie divise les habitants et touristes rencontrés par TF1. "C’est un moyen d’harmoniser la ville et ça la rend plus propre. On garde notre Ville rose", se réjouit un habitant. "J’aime bien les couleurs choisies, c’est un moyen de reconnaître les terrasses de la ville, on sait où l’on est", affirme une autre habitante. En revanche, pour certains, "il serait dommage que toutes les terrasses ressemblent à la même chose" alors que la couleur du mobilier contribue à "donner du charme" à certains établissements, affirme une femme.

Certaines mesures prises par la municipalité de Toulouse concernant le mobilier des bars et restaurants, comme les parasols anti-UV et les tables sans métal qui retiennent la chaleur, visent aussi à réduire la chaleur en ville pendant l'été. La mairie a négocié avec les Architectes des Bâtiments de France afin de planter plus d'arbres sans dénaturer les places. 

"Nous poursuivons notre stratégie d’implantation des arbres : c’est le plan 100.000 arbres (d’ici 2030) à Toulouse. Partout dans la ville, des fontaines et des points d’eau seront installés et surtout des ombrières", indique Olivier Arsac, adjoint au maire (Les Républicains) de Toulouse en charge du commerce et de la vie économique.

A noter que l'embellissement des centres-villes devient une priorité partout en France. D'autres pays d'Europe font la même chose, comme en Espagne. "On trouve ça bien mieux pour l'harmonie de la ville et pour les touristes. C’est plus beau et ça donne une sensation de propreté", explique une touriste espagnole.


La rédaction de TF1 Reportage - Emma Vincent, Marion Larradet

Tout
TF1 Info