VIDEO - "Il faudrait que ça s'arrête" : après sept fausses alertes à la bombe en huit jours, le ras-le-bol à Versailles

par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage G. Bertrand, P. Lormant
Publié le 23 octobre 2023 à 10h34, mis à jour le 23 octobre 2023 à 12h08

Source : JT 20h WE

Le château de Versailles a connu une nouvelle évacuation dimanche matin.
Après sept fausses alertes à la bombe en huit jours d'ouverture, toute l'économie locale est perturbée.
Face à des touristes qui ne cachent plus leur déception, la crainte est que ces derniers soient définitivement découragés.

Il est à peine midi dimanche 22 octobre quand le château de Versailles est évacué. C'est la septième fois en une semaine que cette mesure de précaution a été mise en œuvre, et ce presque toujours à la même heure. Deux heures après cette nouvelle fausse alerte à la bombe, le château et son domaine ont pu ouvrir à nouveau leurs portes, mais pour certains touristes, le mal semble fait. 

"Nous sommes très déçus, on tenait vraiment à visiter le château. Et maintenant, nous n'avons plus le temps de revenir un autre jour", déplore dans la vidéo en tête de cet article, une Australienne. "On a entendu les alarmes sonnées et on a vu des policiers et des militaires arrivés. Quelqu'un a dit qu'il y a une menace. Ils ont commencé à évacuer et à verrouiller les portes", décrit à son tour un couple de New-yorkais à la sortie du château.

"C'est quand même de la très mauvaise plaisanterie"

Seuls les visiteurs évacués qui en font la demande sont remboursés. S'il est difficile d'estimer les pertes pour le Château, cela pourrait représenter la moitié de la recette quotidienne selon nos estimations. Située juste en face du monument, la restauratrice du "Le Pas du Roy", Hu Wang, déplore la perte de ses clients par groupe entier. Pas épargnés non plus, les vendeurs à la sauvette et leurs bibelots colorés se sentent parfois bien seuls. 

Face à cette économie locale perturbée, la principale crainte est que ces alertes à répétition découragent définitivement les touristes de visiter le château de Versailles. 

"Il faudrait que ça s'arrête parce qu'on voit bien que la répétition montre que c'est quand même de la très mauvaise plaisanterie. C'est très néfaste pour le tourisme en général", réagit François de Mazières, maire (DVD) de Versailles (Yvelines). "Ils devraient être conscients que s'ils sont pris, ils sont très lourdement sanctionnés", poursuit-il, les auteurs de ces fausses alertes s'exposant à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage G. Bertrand, P. Lormant

Tout
TF1 Info