Deux immeubles s'effondrent au centre-ville de Lille

VIDÉO - "On ne se sent pas en sécurité" : après les effondrements d'immeubles à Lille, l'inquiétude permanente

Léa Tintillier | Reportage TF1 Manon Debut, Tanguy Joire, Thierry Chartier
Publié le 29 novembre 2022 à 18h11
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Il y a deux semaines, deux immeubles se sont effondrés à Lille.
Depuis, plusieurs évacuations préventives ont eu lieu.
Aujourd'hui, de nombreux habitants et commerçants s’inquiètent à la moindre fissure.

Depuis l’effondrement de deux immeubles à quelques mètres de sa boutique, Karine El Mokdad repère chaque anomalie sur ses murs. "On a débarrassé les cartons hier par rapport à la situation du Vieux-Lille et on s'est rendus compte que c'était beaucoup plus inquiétant qu'avant, parce qu'avant, c'était une simple fissure toute légère. On ne se sent pas en sécurité. On pense quand même tout de suite à l'effondrement, on ne va pas se mentir", sourit nerveusement Karine. 

Par précaution, les pompiers sont appelés pour vérifier les fissures : pas de danger imminent ici. Dans le centre-ville, commerçants et propriétaires n’hésitent plus à solliciter les pompiers au moindre doute. Au détour d’une rue, nous croisons un camion appelé par la locataire d’un appartement. Ses fenêtres ne se ferment plus correctement. Une visite de contrôle est réalisée sous nos yeux, mais personne n’a souhaité s’exprimer. 

Une ville bâtie sur des marais

Des interventions aux pieds des restaurants et des artères les plus passantes de Lille, du jamais-vu à la veille des fêtes de fin d’année. "On essaye de ne pas y penser parce que bon, le marché de Noël est là... Les gens revivent un peu", déclare une femme. "Ce sera Noël quoi qu'il en soit, malgré tout ce qui peut se passer", ajoute une jeune femme. 

Lire aussi

Pour comprendre ces effondrements, il faut retourner aux origines de la ville. Lille est bâtie sur d’anciens marais. Une rivière traversait son centre. Les bâtiments reposent sur des pilotis de bois. Immergés dans l’eau, ces pieux restent intacts des milliers d’années. Mais aujourd’hui, il faut pomper la rivière souterraine pour éviter d’inonder les parkings en sous-sol. L’eau baisse, et à l’air libre, ces pilotis se dégradent. 

"Quand on retire l'eau, le bois va commencer à se fissurer. Il va se fissurer de plus en plus et il finit comme ça", explique Jean-Yves Méreau, expert en patrimoine et urbanisme ancien, en montrant un pilotis très dégradé, dans le reportage en tête de cet article. L'une des solutions serait donc de remettre de l'eau dans certains canaux souterrains pour éviter que les pieux continuent de se fragiliser.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Manon Debut, Tanguy Joire, Thierry Chartier

Tout
TF1 Info