Incendie dans le Var : un feu toujours incontrôlable

Publié le 18 août 2021 à 20h02, mis à jour le 18 août 2021 à 21h17

Source : JT 20h Semaine

Les pompiers ont dû faire face toute la journée à des départs de feu extrêmement puissants. Ils sont plus de 1 000 mobilisés sur une zone très large et dure à quadriller, surtout avec des vents qui tournent sans arrêt.

En 48 heures, le brasier a déjà ravagé plus de 5 000 hectares, l'équivalent de la superficie brûlée l'année dernière dans le Var. Noyer les lisières ne suffit donc pas à empêcher les reprises de feu. En dépit de l'ampleur des moyens, une conjonction d'éléments empêche les 1 000 pompiers déployés de fixer l'incendie. En cause, les conditions météo. "A la fois la sécheresse, ce qui prévaut dans ce département depuis quasiment deux mois, les fortes températures que l'on connaît depuis plus d'une semaine, plus des conditions de vent qui étaient extrêmement défavorables", explique Evence Richard, préfet du Var.

Avec des rafales à 80 km/h, le combat était déjà difficile. Mais la nuit dernière, le vent a tourné. Le mistral des deux premiers jours a cédé la place à un vent de Sud-Est. Les pompiers ont donc dû repenser leur stratégie et se déplacer. Depuis le début de la journée, ils ont identifié des dizaines de reprises de feu à Gonfaron, au Cannet-des-Maures, à La Garde-Freinet, à Cogolin et à La Môle notamment. Mais, le relief escarpé rend la progression difficile pour les hommes et parfois impossible pour les véhicules. "Effectivement, on est toujours sur une poudrière à proximité de ce sinistre principal", souligne Eric Brocardi, porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

A cause du vent, des particules incandescentes sautent des dizaines de mètres, comme ici avec ces vignes que l'incendie a comme enjambées. Mais, les soldats du feu attendent une météo plus clémente. Le vent pourrait enfin s'estomper dès cette nuit.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info