Sécheresse : 2022, une année déjà historique

"On ne pouvait pas rester comme ça !" : les habitants au chevet d'une famille victime de l'incendie du Gard

TF1 | Reportage Léa Merlier, Alice Chomy
Publié le 8 août 2022 à 13h29, mis à jour le 8 août 2022 à 17h29
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le risque d'incendie est toujours présent dans le Gard, où près de 300 hectares ont brûlé dimanche 31 juillet, près d'Aubais.
Dans sa course, le feu a notamment détruit la maison et l'entreprise d'une famille.
Les propriétaires, qui tout perdu, se confient au micro de TF1.

Ces morceaux de tôles calcinées, c'est tout ce qui reste de la maison de Justine Sampy et Sébastien Guidotti. En quelques heures, leur vie a basculé. Ils ne s'imaginaient pas que ça allait arriver. "On pensait qu'on serait évacués et qu'on allait rentrer le soir comme si de rien n'était, qu'on allait reprendre notre petite vie d'avant ", regrette Sébastien. Dimanche 31 juillet, en fin d'après-midi, il filme l'épais panache de fumée. Les flammes se rapprochent et ils n'ont que quelques minutes pour partir.

Une cagnotte solidaire en ligne

Une semaine après l'incendie, le JT de TF1 a rencontré la famille. "Je me suis retrouvée dans ma maison. Je ne savais pas quoi  prendre. J'ai pris une photo de ma fille. C'est une photo de la maternité et je suis passée devant je me suis dit : il faut que je la récupère", se souvient encore Justine en larmes. Le lendemain, lorsqu'ils reviennent, le feu a tout détruit. Le couple n'a pas seulement perdu sa maison, mais aussi son entreprise de bois installée juste à côté. Ensemble, ils sont à la tête de cette exploitation familiale depuis dix ans.

Lire aussi

Pour ce couple du Gard, les dégâts se chiffrent en centaine de milliers d'euros. Le matériel neuf n'était pas encore assuré. "On n'aura pas un euro",  s'inquiète Sébastien. Hébergés chez des amis, ils passent leur journée à nettoyer et récupérer ce qui peut l'être. Au fil des heures, amis et inconnus viennent leur rendre visite pour proposer leur aide et apporter quelques objets du quotidien. "Ils ont perdu leur gagne-pain, on ne pouvait pas rester comme ça ! ", confie l'un d'eux. Et grâce à une cagnotte en ligne, ils ont aussi pu réunir plusieurs milliers d'euros. "On n'aurait jamais cru en avoir autant, on a eu tout ce dont on aurait besoin pour reconstruire une maison," s'émeut Justine. Des objets qui trouveront leur place dans une construction provisoire qu'ils installeront sur le terrain. Tout est à refaire, mais ils nous l'assurent, c'est ici, qu'ils reconstruiront.


TF1 | Reportage Léa Merlier, Alice Chomy

Tout
TF1 Info