Le gouvernement a annoncé des moyens supplémentaires pour lutter contre les incendies, après le terrible été qu'a connu la Gironde en 2022.
Mais certains maires dans les communes les plus touchées de la région espéraient obtenir des aides financières pour reconstruire les zones endommagées.

Il lui a manqué ce coup de pouce si important, cet engagement financier de l'État. Le maire d'Origne ne cache pas sa déception, même s'il approuve la quasi-totalité du dispositif "Feux de forêts" dévoilé par le ministre de l'Intérieur. "On a dépassé les 100.000 euros. C'est la moitié d'un budget de fonctionnement. Il nous manque une annonce qui dit : événement exceptionnel, implication exceptionnelle de l'État sur ces communes-là", déplore Vincent Dedieu au micro de TF1. "On doit remplir des dossiers de demande d'aide de Fonds Vert et c'est compliqué pour nous parce qu'une petite commune, c'est une secrétaire qui est là 15 heures et nous les maires. On n'a pas le service administratif pour tout faire", explique le maire d'Origne.

Les petites communes demandent des aides pour reconstruire

Les élus du Sud-Gironde, touché par les incendies, attendaient une aide exceptionnelle de la part de l'État. C'est ce qu'avait réclamé la maire de Guillos pour absorber le reste à charge après déduction des aides publiques encore incertaines. "Le montant total sur la voirie communale, 7 km, a été chiffré à 350 000 euros. Avec un reste à charge de 20%, ça fait quand même un budget conséquent", fait savoir la maire, Mylène Doreau. C'est tout de même 70.000 euros au minimum à reporter sur les futurs budgets de la commune. "Même cet hiver, on a été reçu au ministère de l'Intérieur. Et bien, écoutez, on attend toujours la réponse", lance-t-elle.

Par exemple, la reconstruction de la voirie sera longue. Mais certains travaux ne peuvent pas attendre. À Saint-Symphorien, la mairie a décidé d'acheter des parcelles pour réaliser elle-même des pare-feu. "Ça va coûter entre 40.000 et 50.000 euros", déclare l'adjoint au maire, Gérard Fernandez. Des travaux lourds, mais le ministre de l'Intérieur a tenu à rassurer, mercredi matin, que les petites communes auront les dotations nécessaires pour reconstruire ce qui a été détruit.


AL | Reportage TF1 : Erwan Braem, Chris Arfel

Tout
TF1 Info