Dans le Sud-Ouest, la Gironde, le Lot-et-Garonne et le Tarn-et-Garonne restent placés en vigilance orange aux crues par Météo France. Après les riverains, c'est au tour des agriculteurs de constater les dégâts.

A Cazères (Haute-Garonne), Pascal Lablanche, maraîcher, découvre ses serres pour la première fois depuis l'inondation. Toutes ses cultures ont été dévastées en seulement quelques heures. "Des choux ont disparu et une partie des blettes a été complétement enterrée. Maintenant, je vois vraiment ce qu'il y a eu", confie Pascal. Le sable de la Garonne a recouvert tout son domaine.

Dans la nuit de lundi à mardi, la Garonne est montée à 4,5 mètres. Dans la commune, c'est la plus forte crue depuis 1952. Pascal a essayé de surélever son matériel, mais il n'a rien pu faire face à la force du courant. Des semaines de travail seront nécessaires pour tout remettre en ordre.

Sur le tracé de la Garonne, de nombreux champs ont été immergés, comme ici, plus au nord. Désormais, l'eau se retire, mais elle va stopper la croissance des plantes. "Quand il y a trop d'eau, la culture sera asphyxiée. Ça va s'arrêter et il n'y aura pas de rendement", déplore Luc Mesbah, à Longages. Les agriculteurs espèrent être aidés grâce à l'assurance récolte.

TF1 | Reportage M. Chaize, F. Guinle


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info