Comme chaque année, dans la nuit du 24 décembre, le Père Noël va venir distribuer tous ses cadeaux aux enfants sages.
Le maire de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, au sud de Nantes, va l'autoriser - exceptionnellement - à faire un survol nocturne de sa commune.
Une mesure insolite destinée à dénoncer les violations du couvre-feu à l'aéroport de Nantes.

Les enfants de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu peuvent pousser un ouf de soulagement : le Père Noël pourra bien venir distribuer ses cadeaux dans la nuit du 24 décembre. Le maire a en effet signé, le 8 décembre, un arrêté l'autorisant à survoler de nuit cette commune de Loire-Atlantique, proche de Nantes et de son aéroport. "Ça fera un avion de plus avec le Père-Noël dessus. Ce sera plus sympa et ça fera moins de bruit", lance un riverain dans la vidéo du JT de TF1 en tête de cet article. 

Les avions doivent respecter le couvre-feu

Une petite pique à destination des compagnies aériennes qui continuent de faire atterrir leurs avions de nuit à l'aéroport de Nantes-Atlantique, survolant du même coup la commune. Pourtant, depuis avril, un couvre-feu leur impose de ne plus le faire entre minuit et 6 heures du matin. Une mesure prise afin d'éviter les nuisances sonores aux riverains, notamment les habitants de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu. En prenant cet arrêté quelque peu insolite, le maire a donc voulu rappeler cette règle en faisant une exception, bien sûr, pour le Père Noël.

"Il faut le prendre à différents degrés. Il y a un premier niveau humoristique au regard de la situation et du contexte de Noël. Et puis il y a un deuxième niveau qui est de dire : 'nous sommes toujours en veille sur le bon respect des règles'", explique le maire, Jean-Claude Lemasson, estimant que, depuis avril, entre 200 et 300 avions ont bravé le couvre-feu. 

A chaque réveil, Paul, un habitant de la commune, est excédé, sans compter les nombreux survols juste avant ou juste après le couvre-feu. "Une nuit normale n'est pas possible. À partir du moment où vous voulez faire plus de six heures de sommeil, vous l'avez dans le baba. Vous avez un bruit permanent qui vous bourdonne dans les oreilles, on ne s'accoutume pas", dénonce-t-il. Avant de formuler un vœu pour ce Noël : que le couvre-feu soit totalement respecté dans le ciel de Saint-Aignan. 


V. F | Reportage TF1 Kevin Gaignoux et Kiliann Moreau

Tout
TF1 Info