Le 13H

VIDÉO - Isère : un échangeur autoroutier... dans leur village

TF1 | Reportage Gaëlle Charnay, David Paturel
Publié le 8 novembre 2022 à 17h53
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les habitants de Reventin-Vaugris, en Isère, sont vent debout contre un projet d'échangeur autoroutier dans leur village.
Pas moins de 10.000 véhicules y passeraient chaque jour pour contourner la ville voisine de Vienne.

Leur village était déjà célèbre pour accueillir l'une des plus grandes barrières de péage d'Europe. Une barrière à côté de laquelle se trouvera bientôt un échangeur autoroutier. Impensable pour les habitants de Reventin-Vaugris (Isère). "On veut moins de voitures, on veut plus de verdure, mais on goudronne...", se plaint une riveraine au micro du 13H de TF1. 

L'ouvrage toujours en projet se composerait de trois ronds-points, sur près de 400 mètres, permettant d'accéder à l'autoroute A7. Trafic estimé : 10.000 véhicules par jour, dont 600 poids lourds, selon le gestionnaire de l'autoroute. Et ce, à quelques encablures à peine de certaines maisons.

Seuls contre les communes voisines

Mais ce qui agace plus encore les habitants, c'est que le projet vient d'être reconnu d'utilité publique par la préfecture. Et qu'il est défendu par 29 autres communes, dont la ville voisine de Vienne, qui dit avoir besoin de cette entrée d'autoroute pour fluidifier son trafic. "L'enquête publique comme la pré-concertation concluent que c'est sur la barrière de péage actuelle qu'il y aura le moins de nuisances, le moins de consommation de terres agricoles, et que c'est donc plus judicieux de choisir cet emplacement qui est souhaité par tout le monde", souligne ainsi Thierry Kovacs, le maire (LR) de Vienne. 

Lire aussi

La commune de Reventin-Vaugris propose un site alternatif et va formuler un recours devant le tribunal administratif. Alors que les travaux doivent débuter l'année prochaine, ses habitants comptent en tout cas ne pas se laisser faire.


TF1 | Reportage Gaëlle Charnay, David Paturel

Tout
TF1 Info