VIDÉO - IVG dans la Constitution : le château de Versailles se prépare à un vote historique

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : B. Augey, N. Gandillot, B. Lachat
Publié le 4 mars 2024 à 15h14

Source : JT 13h Semaine

Ce lundi après-midi, à Versailles, les députés et sénateurs se réunissent en Congrès pour inscrire l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution.
C'est une grande première qui fera date.
Le JT de TF1 était présent au château pour les préparatifs.

Très loin de l'affluence des jours de visite, Versailles se prépare, ce lundi 4 mars, à un moment bien plus solennel. "L'IVG c'est quelque chose d'important. Pour les femmes qui en ont besoin, que ce soit dans la Constitution, j'y suis tout à fait favorable", développe une femme au micro de TF1, dans le reportage visible en tête de cet article. 

À l'intérieur du château, à quelques heures du Congrès, la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, vient repérer ces lieux très inhabituels pour elle. C'est ici que les 925 sénateurs et députés sont réunis ce lundi, placés par ordre alphabétique.

C'est la première fois de l'Histoire que le Congrès sera présidé par une femme

Sur leurs bureaux de vote, chacun doit se prononcer pour ou contre l'inscription dans la Constitution de la liberté de recourir à l'IVG. Un moment rare où l'on déroule le tapis rouge et l'on respecte un cérémonial millimétré.

Comme un symbole qui tombe à point nommé, c'est la première fois de l'Histoire que le Congrès sera présidé par une femme. "Je suis une parmi tant d'autres de lignées de femmes qui se sont battues, qui ont conquis des droits", explique Yaël Braun-Pivet. Il faut les voix des 3/5 du Parlement pour que la réforme soit adoptée. 


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : B. Augey, N. Gandillot, B. Lachat

Tout
TF1 Info