Se faire livrer à domicile, selon l'adresse, peut désormais se faire par drone.
La Poste accélère sur ce dispositif qui n'est plus si futuriste.
Une petite commune d'Isère a été sélectionnée pour l'expérimenter.

Qu'est-ce qui pèse quinze kilos, a des hélices et transporte les colis de la Poste ? Réponse : le nouveau facteur de Corrençon-en-Vercors qui n'est autre qu'un drone. Cette petite commune de l'Isère a été choisie pour tester ce nouveau système et c'est ainsi via les aires que des habitants se font livrer depuis le début de l'année. "Je pensais à un canular, je pensais pas que ça existait réellement", réagit dans le reportage en tête de cet article, l'un d'eux, amusé.

Situé au lieu de départ de l'appareil qui peut transporter jusqu'à dix kilos, Benoît, télé-pilote, installe des colis de taille standard. Le technicien déploie la nacelle, et c'est le décollage. A terme, plus aucun technicien aux manettes n'est prévu, tout sera automatisé.  Après quelques minutes de vols, le colis est livré dans ce terminal de livraison. La Poste assure qu'il n'y a pas plus de risque de casse que lors d'un transport routier mais écarte quand même les colis spéciaux de cette méthode. 

C'est ensuite à Cédric, le buraliste de la commune de prendre la main. Un colis qu'il rapporte ensuite au point relais, avant que le client vienne le récupérer.

Objectif principal de cette méthode : désenclaver des zones de montagne difficile d'accès par les livreurs. 


La rédaction de TF1 Reportage - Florian Chevallay, Brice Gereys

Tout
TF1 Info