En 2023, le chiffre d'affaires des jeux d'argent est de plus de 13 milliards d'euros.
Il illustre la passion dévorante, coûteuse et très addictive des Français, pour les paris sportifs, les cartes à gratter, le poker et le casino.

C'est peut-être un jour de chance pour Georges et Sylvanna. Ils ont pris deux tickets chacun pour huit euros, dans l'espoir de gagner bien plus. Ils n'ont pas gagné, mais le couple ne désespère pas. Ils dépensent plus de 200 euros par mois dans les jeux d'argent et de plus en plus souvent. "On joue un peu plus parce qu'on espère. Vu la conjoncture actuelle, un peu de bonheur ferait du bien", nous dit-elle. "On achète un peu de rêve quand on joue à des jeux comme ça", lance Georges.

Loto, jeux de casino et paris sportifs ont la cote. En 2023, le chiffre d'affaires des jeux d'argent atteint les 13,4 milliards d'euros en France, soit une hausse de 3,5% comparé à 2022. Derrière son comptoir, Christophe Carpentier, président de la Fédération des buralistes de Lille (Nord), note que les tickets à gratter sont de plus en plus prisés des clients. "On en vend plus en effet. Parce qu'ils gagnent une petite ou une grosse somme. Et quand ils gagnent, ils rejouent ! Au fur et à mesure, ça augmente le chiffre d'affaires", confie-t-il.

Renouvelés tous les mois, les nouveaux jeux sont souvent les plus attractifs, mais ce n'est pas la seule explication de l'augmentation du nombre de joueurs ces dernières années. "Quand on est dans une situation qui est fragile économiquement, on se dit finalement que le peu qu'on joue peut nous faire plus gagner que perdre encore davantage. C'est un peu cette histoire de toucher le fond, on se dit qu'on ne peut que remonter", analyse à notre micro l'addictologue Karine de Leusse. 

Un Français mise en moyenne cinq euros par semaine dans les jeux d'argent.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Manon Debut, Kevin Gaignoux, Max Ragazzi

Tout
TF1 Info